Lancement de l’album de Corneille

Le message de paix et d’espoir de Corneille

RetoucheTake2._DSC0420 (1)

©Huriel Salaun

Par Isabelle Dominique Kroeh

Nombreux étaient ceux présents au lancement du sixième album en carrière de Corneille, Entre Nord et Sud, lundi soir dernier. L’auteur-compositeur-interprète a d’ailleurs fait une entrée remarquée en passant par le public pour se rendre sur scène. Toujours très près de ses fans, il a serré de nombreuses mains, a signé plusieurs autographes et a pris soin de ne pas négliger les personnes situées un peu plus loin dans la salle. On le sentait content d’être de retour en sol canadien et heureux d’être sur scène avec son équipe de musiciens et de choristes.

Sous le signe de l’espoir, l’artiste originaire du Rwanda signe toutes les musiques des dix-sept titres qu’il a co-écrit avec Sofia de Medeiros, la femme de sa vie. Et c’est son ami Marco Volcy qui a co-réalisé l’album. Pour Corneille, ce disque est un retour au point zéro. Il reconnaît avoir maintenant la distance nécessaire pour jeter un regard neuf sur son parcours. Un parcours tragique marqué par le massacre de sa famille au Rwanda lors du génocide en 1994 ainsi que par l’inceste. Malgré ce passé lourd, les textes de ses chansons se veulent optimistes et porteurs d’espoir. La première pièce sur l’album Les sommets de ma vie révèle d’ailleurs certaines des grandes joies de sa vie, dont la naissance de son fils.

_DSC0161

Dans les prochains mois, Corneille se concentrera sur la promotion de son album Entre Nord et Sud, puis sera en mode spectacle à travers le Québec, la France et ailleurs. Sur ce sixième album, Corneille chante, entre autres, avec les rappeurs français Youssoupha (Ego) et Kery James (Sans raccourci). Ice Prince, le chanteur hip-hop nigérien l’accompagne sur la pièce Nostalgie et son grand ami Gage le retrouve dans le cadre de la chanson Tu mérites mieux. Sans oublier l’artiste Nadja qui chante avec lui Au bord du lac. “Ce disque s’inscrit dans le même univers que le premier « Parce qu’on vient de loin » à cause des codes hip-hop et R&B, la batterie “samplée”, les échantillonnages, les boucles, aussi ce besoin d’avoir des refrains à la mélodie. Mais si l’enveloppe est très anglo-saxonne, j’essaye d’y insuffler un vent « afro », et même afro-caribéen sur certains titres!”.

Par ailleurs, Corneille avoue que plus il évolue et plus l’Afrique l’appelle. “Je ressens un désir très fort de retourner à mes origines, de naviguer dans ce courant musical fait « d’Afro Beat » et de « Pop High », de profiter du courant qui agite le Nigéria et le Ghana. Corneille, riche de son histoire et de son talent est un artiste à découvrir ou à redécouvrir, encore et toujours. Longue vie à toi, Corneille! Pour en connaître davantage sur Corneille et sur les dates de ses spectacles à venir, cliquez ici.

Alors, allez-vous vous procurer Entre Nord et Sud?

Crédit photo: ©Huriel Salaun\MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...