DSC_0384

Tapis rouge de la Chute de l’empire américain

Tapis rouge de la Chute de l’empire américain

DSC_0147

©Cindy Asselin/MatTv.ca

Par Julie Côté

Vous vous dites que vous avez probablement lu tout ce qui est à lire sur le très attendu film de Denys Arcand, La chute de l’empire américain? Je peux vous affirmer personnellement que j’ai eu cette réaction en vous produisant ce texte. Mais, dans ce tapis rouge assez occupé qui s’est déroulé mardi dernier, j’ai pu vous ramasser quelques informations, en espérant que vous en saurez plus sur ce film qui prendra l’affiche le 28 juin prochain.

« Je suis sûr que tous les jeunes garçons rêvent un jour de jouer une police avec le gun pis la badge, pis en plus, lorsque c’est Denys Arcand qui t’offre ce rôle-là, tu dis oui tout de suite! », nous mentionne Louis Morissette. Pour Mariepier Morin, qui en est à sa première apparition cinématographique, c’était une magnifique opportunité : « Quand j’ai vu que c’était comme le deuxième rôle après celui d’Alexandre Landry, j’ai trouvé ça plus intéressant. Être une escorte qui fait deux scènes — pour une fille comme moi — ça aurait été presque du suicide parce qu’on aurait dit : “Tu sais bien, elle anime et elle va faire du cinéma; elle est allée faire deux scènes d’Arcand et elle est allée se montrer les boules”. Ça devenait intéressant de voir que le personnage évoluait tout au long du film, j’avais le goût d’embarquer », nous confie la jeune animatrice. La jeune femme était accompagné de son mari, l’ancien joueur de hockey Brandon Prust, qui effectue une courte apparition dans le film… en tant qu’itinérant!

DSC_0412

En parlant de rôles de soutien, la comédienne Florence Longpré se démarque avec son personnage de conjointe de Pierre-Paul Daoust, personnage interprété par Alexandre Landry. « Denys est un grand fan de Like-moi, il m’a dit qu’il n’avait manqué aucun épisode, et il trouvait que j’étais une comédienne très dramatique, contrairement à ce que les gens pensent. C’est donc pour ça qu’il m’a offert le rôle », nous confie l’interprète de Gaby Gravel. Pour Alexandre Landry, il mentionne ce rôle comme étant celui d’un grand défi : « Mon personnage est un doctorant en philosophie de l’Université McGill, donc se plonger dans toutes les références du personnage, c’était un travail de recherche impressionnant », nous mentionne le comédien.

Et le mot de la fin, dans tout ça, qu’est-ce que les gens retienderont du film? « Ils vont retenir que c’est un très bon film de Denys Arcand, Alexandre Landry est fantastique et ils vont retenir qu’ils savent de l’argent », nous raconte à la blague Louis Morissette.

Crédit photo : Cindy Asselin//MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...