Heavy Montreal 2016 – Jour 1

Plaire aux puristes  : un objectif réussi !

2016_08_06_HeavyMtl_014©Simon Paradis/MatTv.ca

Par Julie Côté

Pour la 9ième édition du festival Heavy Montréal, les organisateurs ont voulu condenser le festival en deux jours au lieu de trois, et plus se concentrer sur le métal dans le but de satisfaire les amoureux du genre. Ceux-ci sont peut-être moins nombreux qu’à Osheaga et à l’Île Soniq, mais il ont définitivement bien fait sentir leur présence. Petit portrait de cette journée.

2016_08_06_HeavyMtl_006

La journée a débuté vers 14h00 avec le dernier concert dans la métropole du Dillinger Escape Plan. Le groupe, qui se dissoudra d’ici la fin de l’année, nous a offert une performance assez dynamique, au rythme d’un train endiablé, et ont vivement réussi à éblouir la foule pour une performance aussi de bonne heure durant la journée.

2016_08_06_HeavyMtl_001

Un peu plus tard lors de la journée, le party a vraiment levé sur la petite scène Blabbermouth avec le groupe originaire de Las Vegas, Escape the Fate. Belle découverte, ces jeunes garçons-là. Max Georgiev, bassiste de la formation et originaire de la métropole, s’est permis d’adresser quelques mots en français aux fans déjà conquis. Parmi les grands moments, les deux premiers singles de leur nouvel album, Hate Me, soit Just a memory et Remember Every Scar, nous ont vraiment donné le goût d’en découvrir plus après avoir bien festoyé.

Les amateurs de métal symphonique en ont eu pour leur argent lors de cette première journée du plus grand festival métal au pays. En plus de Sabaton plus tôt dans la journée, les Finlandais de Nightwish étaient de la partie. Avec une scénographie impressionnante et de la pyrotechnie pour tous les goûts, le (trop) court spectacle du groupe s’est révélé être l’un des grands moments du festival. La chanteuse Floor Jansen, avec le groupe depuis 2015 seulement, possède une voix magnifique et nous a largement ébloui par son charme fou, au point que j’en rêve que l’on soit amies! La performance d’Amaranth et leur version du Fantôme de l’opéra resteront longtemps gravées dans ma mémoire.

2016_08_06_HeavyMtl_020

Ceux que plusieurs attendaient, si on se fie aux t-shirts que portaient les festivaliers, Five finger death punch sont arrivés sur scène à 9h30 pile. Malheureusement, avec un changement vestimentaire à chaque chanson, le rythme était beaucoup trop lent pour que les gens puissent vraiment apprécier la soirée. Il y a beau eu avoir des enfants qui ont été amenés sur scène, des moshpits à souhait, particulièrement sur le succès Lift me up, et des reprises d’Ozzy Osbourne et de Soundgarden,  le rythme est resté plutôt décousu, particulièrement avec une fatigue marquée du chanteur Ivan Moody.

Pour voir la programmation de la deuxième journée du festival, visitez le site internet.

Crédit photo: Simon Paradis/MatTv.ca

Révisé par: Marie-Claude Lessard

Vous pourriez aussi aimer...