Francouvertes : Demi-finales du mardi

Ce soir : PONTEIX, Les Passagers et Mon Doux Saigneur

Capture d’écran 2016-04-10 à 22.32.42

Par : Mélissa Thibodeau

Les demi-finales des Francouvertes ont été lancées hier alors que La Famille Ouellette, Fudge et Édwar 7 campent respectivement à la 1re, 2e et 3e position du palmarès. Ce soir, ce sont PONTEIX, Les Passagers ainsi que Mon Doux Saigneur qui brûleront les planches du Cabaret Lion d’Or ainsi que l’artiste invité Bernard Adamus, lauréat de la 14e édition des Francouvertes.

PONTEIX

Nommé d’après un petit village de la Saskatchewan fondé afin de préserver la culture fransaskoise, PONTEIX a bien fait de sillonner la longue route entre le pays au ciel vivant et la métropole québécoise. Le groupe avait alors terrassé le public et le jury avec sa pop onirique lors de sa performance pendant les préliminaires du 28 mars dernier.

PONTEIX_JFLEBLANC

Crédit photo : ©Jean-François LeBlanc

Ce projet musical avec Mario Lepage au centre à la guitare, au chant et au synthé, entouré d’Adam Logan à la guitare et au synthé, Kyle Grimsrud Manz à la batterie et au loop et Enver Hampton à la basse présente un voyage indie psychédélique d’un tympan à l’autre. On compare cette musique à Tame Impala, à Animal Collective, à Radiohead, à Pink Floyd; PONTEIX groove autant qu’il plane.

Son ultra sympathique performance lors des préliminaires nous a fait découvrir un vrai bijou franco du ROC. Il sera le premier à fouler la scène ce soir.

 

LES PASSAGERS

Les Passagers, c’est Andréanne Muzzo (voix, claviers), Nicolas Ferron (guitare, voix), Antoine Ferron (basse), François-Pierre Poirier (claviers) et Liam Killen (batterie). Le groupe assume une pop rêveuse et aérienne teintée de sonorités rétro; ça fait penser un peu à Stereolab.

passagers-andreanne

Crédit photo : ©Jean-François LeBlanc

Andréanne livre sa poésie claire, bien articulée avec une voix quelque peu fragile et cristalline. Elle prend vite ses aises sur scène sans toutefois être exhubérante. Cela s’accouple adroitement à des arrangements musicaux à première écoute légers, mais qui sont tout aussi dotés d’une profondeur que l’on voudrait explorer davantage.

Le groupe existe depuis 2012 et a quelques enregistrements qui méritent le détour. Un premier album complet est présentement en route prévu pour arriver en automne 2016.

 

MON DOUX SAIGNEUR

Emerick St-Cyr-Labbé alias Mon Doux Saigneur a une attitude punk sur les bords, à première vue un peu laisser-aller, mais une fois que la musique prend place, ça punch en potentiel! « Plus c’est croche, plus ça torche! », avait-il lancé pendant sa perfo lors des préliminaires. Pas toujours, mais dans son cas, ça passait bien, on ne l’aurait pas pris autrement.

Pourquoi? Parce que Mon Doux Saigneur offre des compositions fortes avec textes poignants, sincères et intelligents. Il s’était accompagné, lors des préliminaires, de David Marchand (Eliza), d’Etienne Dupré (Caltâr-Bateau), d’Eliott Durocher (Caltâr-Bateau) et de Marianne Bertrand (violoncelle), et le tout a été fort convaincant. Après son passage aux préliminaires, il sera resté au top du palmarès jusqu’à la fin. Pas pire pour un artiste qui semblait rejeter un peu ce concept de concours…

À voir ce qu’il nous réserve pour ce soir. Il sera le dernier à fouler la scène.

 

Demain, dernières demi-finales, s’affronteront Sarahmée, Simon Daniel et Caltâr-Bateau. L’artiste invité du 20e anniversaire sera Loco Locass, qui avait pris part au concours en 2000.

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...