16667396_10155002703304439_782615328_o

« Ensemble » pour le 50e anniversaire du Café Campus

Bien plus qu’un bar 

16651156_10155002703194439_72511525_o

©Gabriel Valois/Café Campus

Par: Sophie Dumont

« ENSEMBLE». Inscrit sur la majorité des articles promotionnels à l’effigie du 50e anniversaire du Café Campus, ce mot fort de sens marque l’histoire d’une institution à Montréal. Fondé en 1967 par l’Association générale des étudiants de l’Université de Montréal (l’AGEUM), le Café Campus était alors qualifié de « carrefour de la jeunesse francophone ». Nous avons d’ailleurs eu la chance d’en apprendre plus sur ce lieu culte lors du lancement des festivités qui s’est déroulé le 8 février dernier au 57, Prince Arthur Est à Montréal.

Des invités traités aux petits soins 

Au menu : des bouchées des plus succulentes les unes que les autres, du vin en abondance ainsi que l’agréable compagnie des membres de la coopérative de travail du Café Campus. Jeunes et moins jeunes, ces derniers circulaient de table en table en partageant un peu de leur histoire, parcours imbriqué à celui de « l’entreprise alternative et humaine bien singulière » qu’est le Café Campus. Le tout agrémenté par la présence des maîtres de cérémonie, le duo humoristique Sèxe Illégale, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de l’événement un franc succès. Une prestation de l’excellent groupe rock The Damn Truth a également succédé le cocktail. 

16650858_10155002703319439_1036009782_o

©Gabriel Valois/Café Campus

Une soirée riche en histoire 

Au cours de la soirée, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir avec monsieur Édouard Cloutier, président de l’AGEUM à l’époque de la naissance du Café Campus. Également membre fondateur de l’entreprise et étudiant en Droit lors de sa création, ce dernier nous a raconté plusieurs anecdotes intéressantes. À la suite d’une grève étudiante s’inscrivant dans l’effervescence de la fin des années 60, les membres de l’association étudiante auraient alors développé l’idée d’un endroit pouvant servir d’alternative aux étudiants qui boycottaient les cafétérias de l’Université de Montréal. Le Café Campus a donc pris pied dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges et faisait office de cafétéria durant le jour avant de se transformer en boîte de nuit le soir venu. Il servait ainsi de lieu de rassemblement pour les jeunes révolutionnaires de l’époque.

16593434_10155002703299439_440328550_o

©Gabriel Valois/Café Campus

De ce fait, l’histoire du Café Campus nous amène à constater que l’entreprise est bien plus qu’une discothèque, une salle de spectacle et une coopérative de travail. Elle a également joué un rôle important dans l’histoire de la révolution intellectuelle des années Peace and Love de la métropole, en plus d’avoir servi de lieu de diffusion à environ 10 000 spectacles au cours des 50 dernières années.

Encore plusieurs événements à venir

L’entreprise autosuffisante qui a émergé d’un contexte d’ébullition sociale gagne à se faire connaitre. C’est d’ailleurs pourquoi une exposition intitulée « Tout ce monde » aura lieu du 20 mai au 16 juin prochain à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges ainsi qu’à partir du 26 mai au Café Campus. Une programmation variée est également à l’ordre du jour pour les prochains mois, ce qui ne manquera pas de satisfaire tant les mélomanes avides de découvertes culturelles émergentes que les bêtes de party friandes de festivités nocturnes.

   Crédit photo: Gabriel Valois/Café Campus

Texte révisé par : Matthy Laroche

Vous pourriez aussi aimer...