jOvtK3MA

ENH 2018: Une relève qui promet!

Tournée des finissants de l’École nationale de l’humour

jOvtK3MA

©Myriam Frenette/Zoofest

Par Julie Côté

À quoi ressemblera l’humour dans 10 ans? Pas mal similaire à ce que l’on voit déjà en ce moment, mais plusieurs de ces finissants de l’École nationale de l’humour 2018 ont déjà cette petite graine de star qui fait en sorte qu’ils se démarquent des autres. Quels seront les noms à retenir? Vous les retrouverez dans cet article!

Tout d’abord, Charles-Oliver St-Cyr, un gringalet un peu gêné, nous a offert un numéro sur sa mère, un peu comique, mais sans plus. Marylène Gendron, avec un humour d’observation particulier, devra un peu se distancer de ce style, assez identique à celui de Korine Côté. Alexandre Brosseau-Camara, que ses collègues ont présenté comme celui qui a l’humour comme 2e choix de carrière, son premier étant le gérant d’un EB Games, nous a bien fait rire.

b0WrhICQ

©Myriam Frenette/Zoofest

Les plus originaux se sont présentés vers la fin. Samuel Cyr, avec son style acerbe, que plusieurs ont déjà lu avec le blogue Les Populaires, a probablement livré le numéro le plus mémorable de la soirée, en se décrivant comme le prochain humoriste gai du milieu. Gen Major, une jeune femme atteinte de la maladie d’Asperger, nous a beaucoup fait rire également. Alexandre Meunier, se comparant à un jeune garçon polonais de la deuxième guerre mondiale, était bien comique aussi.

Des 13 humoristes, un seul a présenté son numéro de 5 minutes en personnage. Vincent Morin, un grand blondinet, nous a présenté un jeune coiffeur un peu chiant s’apparentant à l’un des personnages de Michel Tremblay. Donc, si les années 2000 étaient la période des numéros sur les relations de couple, les années 2010, celle de l’humour noir, et bien les années 2020 seront définitivement celle de l’humour d’observation.

Pour savoir les prochaines dates de tournée des finissants de l’École nationale de l’humour 2018, n’hésitez pas à consulter le lien suivant. Le Zoofest se continuera jusqu’au 28 juillet prochain.

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...