Chassepareil ose la différence!

Entrevue #scenelocale : Chassepareil

ChassePareil

©Clara Touche//Page Facebook de Chassepareil

Par : Julie Côté

Tout comme le folk gaspésien a son son en particulier, celui du Saguenay possède le sien bien à lui. Chassepareil en fait partie. Mercredi dernier, le groupe a lancé sur YouTube trois chansons en session live, dont Élégie, une nouvelle chanson sur un nouvel album à paraître vers la fin du printemps 2018. Nous avons eu la chance de parler avec Alexandrine Rodrigue, une des chanteuses et musiciennes du groupe, afin de parler de leur début, et de leurs futurs projets.

Amies depuis le début du cégep, Alexandrine et Johannie Tremblay (chanteuse et parolière du groupe) ont commencé à jouer ensemble et ont vu que la chimie fonctionnait bien entre elles donc, elles ont continué. Après avoir rencontré Pier-Antoine Tanguay, Ovide Coudé et Pascal Gagnon-Gilbert, le quintette prend le nom de Sweet Grass et récolte beaucoup de succès. Ils ont notamment fait partie des demi-finales du Festival de la chanson de Granby.

En 2016, le groupe se métamorphose et prend le nom de Chassepareil. « Nous nous sentions mal d’avoir une oeuvre entièrement en français et avoir un nom dans la langue de Shakespeare, c’était donc tout naturel pour nous de changer », nous confie Alexandrine.

Depuis les tout débuts, le groupe s’autoproduit de A à Z. « C’est pas quelque chose que tu rêves nécessairement comme auteure-compositrice, mais tu t’y habitues quand même assez rapidement et, malgré la charge de travail énorme, ça nous offre une liberté créatrice intéressante », rajoute-t-elle

À quoi ressemblera donc ce nouvel album? « Au niveau des paroles, étant donné que c’est Johannie qui compose, nous resterons pas mal dans les mêmes thèmes, mais pour la musique, nous allons adopter une approche plus différente. Nous allons délaisser les instruments un peu plus « musique du monde », comme le Oud et la Mohan Veena, pour adopter le pedal steel, et un style plus contemporain », mentionne-t-elle.

Et en terminant, quel serait l’objectif ultime pour Chassepareil, selon Alexandrine? « Je crois que ce serait de continuer à jouer pour les bonnes raisons, car c’est tellement facile de se perdre dans ce métier. »

Le groupe sera en spectacle à la Sala Rossa le 8 avril prochain, avec le collectif Lumière, où ils présenteront cinq nouvelles chansons du nouvel opus. Pour avoir plus d’information sur le spectacle, visitez leur page Facebook.

 Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...