Ben Llyod-Hughes à Montréal

Entrevue pour le film Divergence

IMG_0365

©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Stacy Rajarison

Divergence, l’adaptation cinématographique du roman à succès du même titre de Veronica Roth, a été réalisée par Neil Burger. Le film qui est considéré comme étant le futur Hunger Games met en vedette autant des acteurs de la nouvelle génération que des acteurs avec une carrière bien établie: Shailene Woodley, Theo James, Ashley Judd, Zoë Kravitz, Mekhi Phifer, Ben Llyod-Hughes, Miles Teller et Kate Winslet.

Dans un monde futuriste, l’histoire prend forme dans la ville de Chicago où la population est divisée en cinq factions selon une qualité propre: les Sincères (honnêteté), les Altruistes (altruisme), les Fraternels (amitié), les Érudits (intelligence) et les Audacieux (courage). Tris Prior (Shailene Woodley), la protagoniste principale, comprend rapidement qu’elle est en fait une Divergente, c’est-à-dire qu’elle ne correspond à aucun des groupes en particulier. Venant d’une famille d’Altruistes, elle décide tout de même de se joindre au camp des Audacieux. Elle découvre aussitôt qu’il existe une conspiration afin d’éliminer tous les Divergents. S’ensuit ainsi une intrigue captivante et dynamique afin de savoir pourquoi les Divergents représentent une menace.

IMG_0368

©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Quelques heures avant la première du film, nous avons eu le privilège de rencontrer un des acteurs du premier film de cette trilogie, Ben-Llyod-Hughes (Will). C’est donc au restaurant Sarah B. de l’hôtel Intercontinental de Montréal que nous nous sommes entretenus avec le très sympathique acteur britannique de 26 ans qui nous a bien surpris avec sa maîtrise de la langue française. Il a d’ailleurs insisté pour répondre la plupart du temps en français.

Juste avant de passer l’audition pour ton rôle dans le film, avais-tu déjà lu le livre? Est-ce que les livres de science-fiction t’intéressent à la base?

Ce n’est qu’après avoir obtenu le rôle de Will que j’ai lu le livre. Avant de passer l’audition, on m’avait envoyé le scénario. En le lisant, j’ai tout de suite adoré l’histoire. J’adore le concept de Veronica dans le scénario! Cette idée que les jeunes adolescents peuvent choisir le futur, c’est très intéressant pour moi et je trouve que c’est une bonne idée!

Avant d’accepter le rôle, avais-tu des inquiétudes par rapport à l’opinion des fans mordus de la trilogie de Divergence?

IMG_0358

Non (rires) ! Quand j’ai accepté le rôle, il n’y a pas eu de questionnement parce que c’était une opportunité fantastique pour moi. Étant donné que j’habite à Londres, je n’avais pas beaucoup d’informations sur Divergence et sur son ampleur. Ce n’était pas trop populaire en Angleterre. Une fois que j’ai obtenu le rôle, j’ai fait mes petites recherches sur Google et c’est là que j’ai réalisé qu’il y a beaucoup de personnes qui aiment le roman et qui sont très passionnés. Mais, j’essaie de ne pas penser à tout ça car probablement ma tête exploserait (rires).

En parlant des fans, as-tu vécu une expérience folle ou hors de l’ordinaire avec des fans de la franchise jusqu’à maintenant?

Normalement, les gens sont très charmants et passionnés du livre et de l’histoire. C’est très intéressant parce qu’il y a les personnes qui sont très excitées et qui ont beaucoup de choses à dire: ils parlent très rapidement (rires)! Aussi, il y en d’autres qui sont plutôt timides et très calmes et je me demande s’ils aiment le film ou pas (rires), mais, je crois qu’ils sont excités intérieurement. Il y a une fille à Denver qui adore tellement le roman et l’histoire qu’elle s’est fait faire le tatouage de Tris (Shailene Woodley) avec les oiseaux il y a environ deux semaines. C’est incroyable! Elle s’identifie vraiment à Tris!

Au départ, avais-tu initialement auditionné pour le personnage de Will?

IMG_0353

Non, c’est vrai que j’ai auditionné pour Four (joué par Théo James) plusieurs fois, mais il n’y a pas eu de suite. Puis, j’ai voyagé à Los Angeles pas pour Divergence, mais pour d’autres auditions. Quand j’étais à Los Angeles, on m’a dit qu’on cherchait quelqu’un pour le personnage de Will. Et je me suis souvenu du scénario de Divergence, comme quoi je l’avais bien aimé. J’ai donc auditionné avec le réalisateur Neil Burger via Skype parce que j’étais à Los Angeles et Neil était à Chicago. J’ai eu beaucoup de chance parce que Neil avait vu un film de moi, Great Expectations de Mike Newell et il m’a bien aimé dans le film. J’ai ensuite rencontré les producteurs et j’ai découvert que j’étais Will…

Une fois le rôle obtenu, comment t’es-tu préparé autant mentalement que physiquement étant donné qu’il y a plusieurs scènes d’action et de combat dans le film?

J’ai donc lu le roman pour une première fois (rires). Aussi, nous avons eu un camp d’entraînement à Chicago pendant 2-3 semaines avant le tournage.

Des blessures?

Non, pas pour moi. Shailene a eu quelques égratignures. Nous avons travaillé avec d’excellents coordinateurs de cascades: Garrett Warren (Avatar et Matrix) et J.J. Perry (Warrior) et  à cause de cela, je savais que nous étions entre bonnes mains.

Quelle a été ta scène préférée à tourner?

IMG_0338

Nous avons fait une scène dans la cafétéria des Audacieux et c’était très amusant parce qu’il y avait beaucoup de nourriture (rires), mais aussi parce que nous [tous les acteurs] étions tous ensemble. On a aussi fait faire du ‘crowd surfing’à Shailene et à Zoe Kravitz. J’ai bien aimé tourner cette scène et j’ai aussi aimé regarder cette scène quand j’ai visionné le film.

Kate Winslet fait également partie de la distribution du film. Qu’as-tu appris d’elle? Est-ce qu’elle vous a donné des conseils?

Elle ne m’a pas donné directement des conseils spécifiques. Par contre, j’ai observé comment elle travaille sur le plateau et j’ai vu qu’elle est très professionnelle et très terre-à-terre. Elle a aussi un très bon sens de l’humour et un esprit fantastique. Quand Kate est là, l’ambiance sur le plateau est toujours agréable!

Finalement, si  nous étions dans un monde parallèle ou futuriste, à quelle faction appartiendrais-tu?

Je voudrais peut-être appartenir aux Sincères. Je crois que ça serait très amusant d’être honnête avec toutes les personnes. Je pourrais dire tout ce qui me passe par la tête. Je pense que j’aimerais être également dans Les Érudits parce que je crois que l’intelligence, c’est la puissance!

Le film sera à l’affiche le 21 mars prochain.

Crédit Photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...