Beat Market lance Sun Machine

Soirée électro-space au Newspeak

beatmarketpromo-01

 Photo : Courtoisie

Par Mélissa Thibodeau

Il y avait de quoi faire oublier l’arrivée officielle de l’automne mardi dernier au Newspeak alors que le duo électro québécois Beat Market lançait leur album Sun Machine. Une véritable « dance party intergalactique » attendait le public qui était assez nombreux à se pointer dans cette salle de spectacle du centre-ville.

Dégoulinante de pluie, après avoir passé un peu trop de temps sous les averses, c’était avec grande curiosité que j’ai mis les pieds pour la première fois à ce réputé Newspeak. Après m’être fait offrir un bracelet portant le nom du groupe, je visitai ces lieux aux allures un peu industrielles mais quand même familières. Le DJ Fonkynson était aux platines afin de réchauffer la place avant l’arrivée du clou de la soirée.

Avant que le groupe ne s’empare de la scène, Julien Manaud, de Lisbon Lux Records, le label du groupe, s’est occupé des présentations et des remerciements qui sont habituellement réservés aux lancements. Les gars de Beat Market étaient donc libres de présenter leur set sans interruption.

Le groupe, qui a la réputation d’offrir des prestations scéniques de haute qualité, est entré sur scène, ses deux membres vêtus tels des soldats de l’espace, avec visière et t-shirt clignotants, sous les applaudissements des fans présents. L’un aux synthés et séquenceurs et l’autre aux percussions, le groupe ne s’est pas fait prier pour offrir un spectacle à faire remuer le popotin, le tout lancé dans un déluge de lumière et de projections à l’arrière-plan s’ajoutant à l’atmosphère disco sci-fi. C’est là que j’ai remarqué les poignets des gens qui clignotaient également : les bracelets qui nous avaient été donnés à l’entrée. Ce n’était pas seulement du matériel promo, c’était une façon de permettre à tous les gens présents de faire partie du décor futuriste aussi.

Louis-Joseph Cliche et Maxime Bellavance offrent un électro, house dance entraînant, conçu pour la piste de danse. On parle de rétro-électro, car les gars fusionnent avec brio des beats inspirés de l’italo-disco des années 70 (pensons Giorgio Moroder), des mélodies orientales avec une attitude bien French Touch. On reconnaît aussi des influences de Daft Punk et la bande-sonore de Tron, entre autres.  Si on rend hommage aux rythmes du passé, les gars ne se complaisent pas dans la nostalgie : ils offrent un produit bien actuel.

Si Red Magic avait gagné la faveur des critiques, Sun Machine solidifie la place de Beat Market sur la scène électro québécoise. Ce nouvel album servira sûrement de munition pour leur lancée vers l’international. Déjà que plusieurs publications hors de nos territoires ont déjà commencé à s’intéresser au duo, ça risque de se poursuivre pour eux.

Beat Market sera en spectacle de lancement ce soir au Pantoum de Québec. Ils se rendront dans La Petite Boîte Noire de Sherbooke le 23 octobre. En novembre, nous aurons l’occasion de les voir à M pour Montréal ainsi que lors d’une prestation au GAMIQ, le 29 novembre au Bain Mathieu.

Curieux? Visitez www.beatmarket.mu pour en entendre davantage.

Vous pourriez aussi aimer...