À la découverte de l’autre au FMBM!

Festival de Musique du bout du monde, jour 3.5 : Fwonte, Celso Piña et Alash

Alash

©Ricochet Design

Par : Julie Côté

Le Festival de Musique du bout du monde tire bientôt à sa fin, alors que notre troisième journée d’aventure a commencé vers 20 h hier, avec l’haïtien Fwonte et le mexicain Celso Piña s’est terminée vers 5 h ce matin, avec le spectacle du groupe sibérien Alash Ensemble, au lever du soleil sur le cap Bon-Ami du parc Forillon. Une journée, où partir à la découverte de l’autre s’est avéré des plus enrichissantes.

Dans les alentours de 3 h ce matin, nous avons quitté le centre-ville de Gaspé, pour nous rendre à l’entrée de Grande-Grave, en plein centre du parc Forillon. Après une courte marche d’environ 3 kilomètres, nous étions finalement prêts à découvrir ce phénomène qu’est Alash. D’origine touvaine, un peuple d’origine turc établi en sibérie méridionale, le trio nous a bien fait découvrir leur région avec une chanson, qui parlait d’un vent, l’autre, d’une rivière, sans oublier celle qui parlait des chevaux de la région. D’apparence simple, le groupe nous a impressionné, et ce, dans un décor absolument majestueux, qu’est le parc Forillon.

Dernière soirée du chapiteau Hydro-Québec : la danse à l’honneur

Avec personne d’assis dans la section des places assises du chapiteau Hydro-Québec, nous savions rapidement que les gens était prêts pour faire la fête. Fwonte, avec une énergie démentielle, courait d’un bord à l’autre de la scène. Nous avons pu assez facilement découvrir son magnétisme impressionnant, particulièrement avec la chanson Diva, de son plus récent album No wanga 2, lancé l’année dernière. Une excellente entrée en matière pour débuter cette journée internationale.

Vers 21 h, nous avons entendu les premiers sons de l’accordéon de Celso Piña, un gars qui remplit des stades partout à travers le Mexique, pour ne citer que quelqu’un du public là-dessus. Véritable virtuose de son instrument, il était accompagné de cinq autres musiciens sur scène, dont le rappeur Boogat, provenant de la même ville que l’accordéoniste. Le groupe, à travers les différentes chansons, nous ont fait découvrir la cumbia, un genre musical de l’Amérique centrale, qui a fait dansé la foule jusqu’aux petites heures du matin.

Le Festival de Musique du bout du monde se termine aujourd’hui, avec la formation montréalaise The Brooks qui se produira sur la scène Loto-Québec vers 19 h. Pour plus de détails, rendez-vous vers le lien ici.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...