un magazine web axé sur la culture d’ici

Zoofest : Les Bad girls du rire!

Énergiques et décapantes!

©martin_metivier

Par : Marie-Christine Jeanty

Dimanche soir, le rendez-vous de fin de soirée était au Zoofest en compagnie des Bad girls du rire. Malgré le fait que la nervosité était parfois palpable pour certaines d’entre elles moins habituées à ce format, l’énergie était au rendez-vous chez chacune d’entre elles! Ça en était contagieux et ça a donné lieu à une enfilade de fous rires dont on avait collectivement bien besoin. L’animatrice Sinem Kara a su donné le ton dès le premier instant. Elles étaient toutes assez drôles, carrément irrévérencieuses et ont réussi à faire passer quelques messages clés sans alourdir le propos, bien au contraire.

Le public a embarqué dans l’aventure avec chacune d’elle et a été à la fois généreux et patient, lorsque parfois, la nervosité prenait un peu le dessus chez certaines, car le potentiel est là, et ça, le public l’a clairement senti. Alors, pour le plus grand plaisir de notre rate qui a été plus que dilatée, ont défilé dans une ambiance endiablée : Claudia Lopez, qui prend plus d’assurance avec le temps; Evangelia Alexopoulos, une bomba grecque et brésilienne qui clairement sait se démarquer, baveuse à souhait; Altesse Fumu, congolaise énergique avec un grand potentiel comique, mais qui doit développer son aisance scénique; Douaa Kachache, une autre qui a un talent inné, mais la nervosité lui a un peu joué des tours, cependant on sent que ça promet; Val Belzil, une habituée des Bad girls du rire avec un sens de l’autodérision hors du commun; Sarah Boulais, son humour engagé est décapant à souhait, mais le sens du punch doit être un peu travaillé; et Rachelle Elie, une révélation pour certains, mais une habituée de la scène, elle vous jette à terre littéralement.

©martin_metivier

Ce spectacle a fait la démonstration que les femmes doivent continuer à tenter de prendre leur place dans ce milieu parfois macho et sclérosé, trop à l’aise dans ses vieilles chaussettes. Les Bad girls du rire sont un échantillon probant de la fibre humoristique très forte chez les femmes de toutes origines et générations confondues . Les sujets, le ton, varient d’une femme à l’autre et c’est la beauté de la chose. Vous voulez continuez à les encourager et à pousser d’autres femmes à se lancer dans l’arène? Rendez-vous aux soirées Open Mic au Essence Resto-Lounge, vous ne le regretterez-pas!

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email