Walk off the Earth au Festival de Jazz

Walk off the Earth s’empare de la Place des Arts

7

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par: Ariane Coutu-Perrault

Mardi dernier, le 4 juillet, se tenait le spectacle de Walk off the Earth, groupe ontarien qui connait du succès notamment grâce à leur série de vidéoclips. Ils ont su se démarquer grâce à leur imagination et leur volonté de continuellement se réinventer. Ils jouent principalement du pop rock et font également des reprises inusités de chansons pop.

4

Ils ont commencé avec leur interprétation du hit du moment, Shape of you, qu’ils jouent avec des tubes de plastique comme instrument principal. Malgré le fait que le groupe performait lors de la fête nationale des États-Unis, ils ont été plutôt discrets à ce sujet. Ils ont simplement demandé à la foule s’il y avait des américains présents en leur souhaitant un ”Happy fourth of July”. Ils se sont plutôt concentrés à communiquer leur joie d’être à Montréal. Ils ont remercié la foule avec sincérité et semblaient stupéfaits du nombre de personnes présentes. L’organisation du Festival de Jazz a d’ailleurs dû agrandir son site en reculant les barrières délimitant les lieux, face à l’impressionnant nombre de fans. Cependant, vu le nombre monstrueux de spectateurs et l’étendue de ces derniers, le son ne se rendait pas jusqu’au bout de l’océan de personnes présentes.

9

Ils ont rendu hommage à la France en chantant la célèbre chanson de Joe Dassin Champs Élysées, le tout agrémenté de lumières aux couleurs du drapeau françaisC’est Ryan Marshall, l’un des cinq musiciens, qui a chanté cette chanson en commençant d’abord par demander aux Montréalais d’excuser son français. Le groupe a eu recours à des jeux de lumière et de pyrotechnie qui s’agençaient très bien avec leur présence. De plus, il y avait, de chaque côté de la scène, un interprète pour les malentendants durant tout le spectacle.

8

En plus d’être d’excellents musiciens, Walk off the Earth maîtrise très bien l’art de la scène. Effectivement, ils s’échangent les instruments à tour de rôle. On en vient à se demander quel est leur instrument principal. À chaque chanson, ils réussissent à avoir un musicien prédominant, plus amplement éclairé pendant que les autres se font plus discrets. Même le plus discret des cinq, Mike ”Beard guy” Taylor, principalement au piano et à l’accordéon, a eu son moment de gloire. Vers la fin du spectacle, le groupe a interprété Bohemian rhapsody la célèbre chanson du groupe Queen, mais en ayant recours à la foule pour chanter presque l’intégralité de la chanson, accompagné seulement de Mike Taylor au piano. Bien que ce barbu soit plus réservé que le reste du groupe, il revient en force après sa prestation au piano, en se présentant seul sur la scène. Après que lui et ses partenaires de scène se soient fait longuement désirés, il monte sur scène avec une prestance presque héroïque. Se tenant fier au milieu de la scène, il contrôle la musique au mouvement de ses bras avant de repartir la machine pour de bon.

111

C’est lors de leur rappel que les cinq musiciens se mettent sur la même guitare afin de jouer plusieurs de leurs chansons à succès en rafale, entre autres, Somebody that  I used to know, Twist and shout et Rodeo. Durant les deux dernières chansons, ils ont lancé vers les fans plusieurs énormes ballons multicolores, alors que les fans chantaient à tue-tête ”oh oh oh sing it all away my darlings’‘. Cette fin était totalement à l’image du groupe, c’est-à-dire complètement éclatée et haute en couleur.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...