Visionnement: The Good Liar

Il n’y a pas de simple mensonge

©Warner Bros

Par : Martial Genest

Vendredi 15 novembre, le film L’Art du Mensonge, la version française de The Good Liar prenait l’affiche aux cinémas. Ce film met en vedette Helen Mirren et Ian McKellen.

Le film ouvre sur les petits mensonges que les gens utilisent sur les sites de rencontres. Roy Courtney qui ne vit que par la déception, fait la rencontre de Betty McLeish une riche veuve. Après quelques échanges en ligne il se rencontre pour le diner au restaurant. Roy étant un arnaqueur de nature, et avec son complice Vincent, ils ont plusieurs magouilles en même temps, incluant la tromperie pour mettre la main sur la fortune de Betty. Feignant une blessure au genou, Roy gagnera la compassion de Betty qui lui offrira de venir habiter avec elle.

Ce film est basé sur le livre Le Menteur de Nicolas Searle, et réalisé par Bill Condon, celui même qui a fait l’adaptation de La Belle et la Bête de Disney. Ce film de suspense est un joyau et le choix des acteurs est excellent, le jeu et la chimie entre Helen Mirren et Ian McKellen est majestueux. Les acteurs sont très présents et le décor devient secondaire. Ce film ne requiert aucun artifice et seul le talent des acteurs attire le spectateur dans l’histoire. À mesure que le film avance on découvre de plus en plus qui est vraiment Roy Courtney, tout comme lorsqu’un mensonge est découvert et que la vérité voit le jour.

Pour les amateurs de films comme Thomas Crown, le suspense est moyen et ponctué de moment drôle, il y a très peu de violence et les quelques scènes servent seulement qu’à démontrer le vrai visage de Roy Courtney et ce qu’il est prêt à faire pour atteindre son but. Y aura-t-il quelques mentions de ce titre lors de la remise des prix en 2020?

Note : 4.5/5

Vous pourriez aussi aimer...