VINTAGE au Casino de Montréal

Du talent à revendre

MOL_4168-Edit-2

 ©Marc-Olivier Lebrun/MatTv.ca

Par Isabelle Dominique Kroeh

C’était mardi soir au Casino de Montréal qu’avait lieu la première du spectacle VINTAGE de Gregory Charles. Toute la communauté artistique s’était donné rendez-vous pour l’occasion afin d’encourager l’artiste apprécié autant par ses pairs que par ses fans. Il fallait être sur place pour comprendre l’ampleur du talent et surtout le “phénomène” qu’est devenu Gregory. Installé derrière son piano rouge muni d’écrans lui permettant de recevoir les commentaires et suggestions de son public, Gregory a débuté la soirée en force en répondant à une première demande,  “Happy” de Pharell Williams. Ce faisant, il en a profité pour expliquer que le succès du spectacle repose en grande partie sur les épaules du public puisque le show se veut interactif et spontané. Moqueur, il fait ainsi comprendre à ses spectateurs que si ce n’est pas bon, c’est de leur faute! Toujours à la blague, il rajoute “prenez un verre, le show sera infiniment meilleur”.

 

Tel un poisson dans l’eau

MOL_4253-Edit-2

Il va s’en dire que Gregory était plus qu’à l’aise sur la scène du casino qui est devenue sa résidence secondaire jusqu’en juillet prochain. Il en a d’ailleurs impressionné plus d’un en démontrant l’immense répertoire musical qu’il semble maîtriser. La question sur toutes les lèvres est évidemment: comment il fait? À ce sujet, Gregory explique avoir instauré un système de signes avec ses musiciens et choristes afin de pouvoir communiquer avec eux rapidement les changements nécessaires à l’interprétation des chansons sélectionnées par le public.

Enfant prodige devenu génie de la musique, Gregory arrive avec brio à faire voyager son auditoire à travers les époques par l’entremise de la chanson. Il passe avec aisance d’Elvis à Édith Piaf, de Michael Jackson aux Beatles. Le plus impressionnant, c’est lorsqu’il commence une chanson et qu’il arrive à en partir une autre avec les mêmes accords. Il improvise des “medley” au quart de tour!

 

Une bonne dose de courage

MOL_4088-Edit-2

Ça prend une grande dose de courage pour faire reposer un spectacle sur ses talents d’improvisation. Pour réussir un tel exploit, Gregory doit se faire confiance, faire confiance à ses musiciens et surtout ne pas hésiter à se mettre en position de vulnérabilité.  L’entente qu’il a avec son public est que s’il n‘arrive pas à répondre à une demande, il s’engage à se déplacer chez la personne en question pour lui faire un numéro dans le confort de son salon. C’est bien sûr une façon comique de faire comprendre à ses spectateurs qu’il est possible que ça ne fonctionne pas et que ce n’est pas plus grave que ça.

En guise de deuxième partie, Gregory pige des titres de pièces musicales d’une petite boîte transparente, pour les gens moins fans de la nouvelle technologie et des nouveaux média.

Une des forces du spectacle c’est l’aisance naturelle de Gregory sur scène, lui qui a des années d’expérience comme artiste mais aussi comme animateur. Il est charismatique, drôle et tout simplement divertissant. Il est aussi excellent imitateur, ce qu’il a démontré en relatant une conversation qu’il a eu avec l’impresario René Angelil.

VINTAGE est un show à voir et à revoir! D’un soir à l’autre, tout peut changer selon les demandes du public et l’inspiration du moment de Grégory.

Crédit Photo: ©Marc-Olivier Lebrun/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...