un magazine web axé sur la culture d’ici

Une heure de bonheur avec QW4RTZ

QW4RTZ au Festival international de la chanson de Granby

qw4rtz sur scène
Crédit photo : Marie Eve Archambault

Par : Marie Eve Archambault

Le Festival international de la chanson de Granby bat son plein en ce moment. Samedi soir, les festivaliers ont eu la possibilité de voir le quatuor a cappella QW4RTZ dans le décor ludique qu’est le Central 217.

Les membres de QW4RTZ étaient plutôt excités de participer pour la première fois au réputé festival. Pour l’occasion, ils ont monté un spectacle 100 %: « Ce fut difficile pour nous, puisque nous avons l’habitude de chanter en France. On sait que là-bas, on doit chanter en français », a lancé François Pothier-Bouchard à la blague.

 A cappella, dans quel genre?

À travers ce spectacle d’une durée d’environ une heure, le groupe a expliqué que, bien souvent, les gens les comparent à Il Divo, un quatuor de crossover classique. Certes, ils sont capables de chanter le répertoire d’Il Divo, mais Qw4RTZ est beaucoup plus implanté dans la musique actuelle. La preuve, ils ont chanté du Marie-Mai, du Stromae, du Harmonium et même du Jacques Brel. Si j’avais à comparer QW4RTZ, je pencherais sur une ressemblance à Pentatonix.

Primeur du nouveau spectacle

À quelques semaines de monter sur scène pour leur nouveau spectacle, les gars de QW4RTZ ont profité de l’audience d’environ 100 personnes pour tester un numéro sur la chanson Tous les cris les S.O.S de Daniel Balavoine et reprise par Marie-Denise Pelletier : « Ouf! Tous le stress vient de tomber », a lancé Louis-Alexandre Beauchemin dans un soupir de soulagement.

Le numéro est surprenant. La voix de Louis-Alexandre Beauchemin réussira à vous faire hérisser le poil. Pour la seule fois de la soirée, une trame avait été ajoutée. Derrière les voix de François, Philippe et François (Fa2), un chœur d’enfants a été aussi ajouté. C’était un numéro magnifiquement construit. Alors, si l’effet est escompté en rodage, imaginez la grandeur de ce numéro s’il était présenté cet automne dans les salles du Québec. Dans la foule, nous entendions des « wow » et les applaudissements fusaient de partout.

Les gars sont attachants, drôles, surprenants mais surtout talentueux. Mon sourire s’est affiché sur mon visage à la première chanson et il ne s’est pas décroché pendant tout le spectacle. Si vous ne les connaissez pas, allez les découvrir. Ils valent vraiment la peine d’être entendus.

Le Festival international de la chanson de Granby se poursuit jusqu’au 27 août. Pour connaître la programmation, cliquez ici.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email