un magazine web axé sur la culture d’ici

Une ambiance survoltée pour Mika au Centre Bell

Mika, impatient de retrouver ses fans au Centre Bell

Le chanteur Mika - Avril 2022
Crédit photo: Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par Marie Eve Archambault

L’histoire d’amour entre Mika et le Québec ne date pas d’hier. Lundi soir, l’auteur-compositeur-interprète venait enfin présenter au Centre Bell sa tournée For The Rite of Spring après une interminable attente. On se rappelle que l’interprète de Grace Kelly avait dû repousser de quelques semaines son passage au Québec puisqu’il ne se sentait pas très bien. La bonne nouvelle, c’est que le contexte pouvait enfin nous permettre de danser sur la musique pop bonbon de Mika.

Une réunion qui fait du bien

«On a un peu de retard. Ça devient une habitude. Nous avons attendu 2 ans et 2 semaines. Mais il y a des histoires qui valent la peine d’attendre », a-t-il lancé avant d’ouvrir le bal avec son grand succès Lollipop. Rapidement, tout le monde s’est levé de son siège pour bouger au rythme de la chanson.

La pandémie semble avoir plutôt affecté le britannico-américano-libanais: «Il y a un an, j’ai passé un mois au Québec. Il n’y avait personne. Aujourd’hui, lorsque je faisais mon test de son, j’avais la sensation d’arriver ici et de devoir chanter devant une salle vide. Les gens vont-ils réellement arriver? Je le rappelle, il y a un an, il n’y avait personne! On est maintenant ensemble. On peut chanter et bouger! »

Mika à Montréal avril 2022
Crédit photo: Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Une belle expérience pour le public

L’énergie de Mika était là du début jusqu’à la fin, et le public a suivi son rythme effréné. L’ambiance était tout simplement survoltée! L’envie de danser ne manquait avec des titres comme Love Today, Elle me dit, Grace Kelly, Relax (Take It Easy) et Big girl (You look beautiful). Le chanteur pop réussissait très bien à couvrir la scène à lui seul. D’ailleurs, lors de cette dernière pièce, Mika a expliqué la raison pour laquelle il n’y avait pas d’écran géant. « Vous avez remarqué, il n’y a pas d’écran. Je veux que vos yeux soient vers moi afin que l’on connecte. Mais un Centre Bell sans écran, c’est difficile pour les gens derrière. On va faire quelque chose », a-t-il lancé avant de traverser le parterre.

Toutefois, sa voix ne suivait pas toujours. Ce fut le cas notamment lors d’Happy Ending où tant bien que mal, il ne réussissait pas à atteindre la note souhaitée lors du refrain. On sentait le mécontentement de l’artiste qui, habituellement, sort des notes que personne n’est capable d’atteindre. Les doutes planaient déjà sur les réseaux sociaux sur l’état de sa voix à la suite de son passage à l’émission de Star Académie dimanche soir lors de la finale.

Ses musiciens étaient plus haut perchés, encadrés par des lumières qui donnaient l’impression qu’ils étaient dans une boîte. Sachant que Mika est un personnage coloré, charismatique et attachant, je me serais attendu à un décor plus éclatant. L’auteur-compositeur-interprète a plutôt opté pour la sobriété en matière d’artifices pour cette tournée. Ses costumes, ça, c’était du Mika tout craché!

Mika Centre Bell Montréal 2022
Crédit photo: Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Une petite visite surprise sur scène

Au cours du spectacle, Mika a souligné son passage à une certaine émission populaire télédiffusée au Québec (Star Académie). Il a raconté que des amitiés se sont tissées lors de cette expérience. Pour sa part, dès qu’il a rencontré Ariane Moffatt, ce fut le coup de foudre! Dans le cadre de son passage à Montréal, il voulait partager un moment avec elle devant plusieurs milliers de personnes. Le problème, c’est qu’elle n’était pas au courant de cela: « Ça y est, elle s’est enfuit! », a-t-il dit à la blague avant que l’interprète de Miami monte sur scène. Ensemble, ils ont interprété Boum boum boum, chanson qu’il ne fait pas dans cette tournée. La chimie entre les deux vedettes étaient indéniables!

Un début difficile

C’est la très colorée Klô Pelgag qui a assuré la première partie. Habillée en ange, celle-ci a dit réchauffer la salle avant que le messie Mika vienne s’installer pour plus d’une heure et demie de spectacle. Celle qui a été récompensée par 13 statuettes au dernier gala de l’ADISQ a su difficilement attirer l’attention du public. Même si l’énergie y était de son côté, ce n’était pas la même réalité de l’autre côté. On sentait un certain découragement au cours des minutes qui ont suivies.

La fête avec Mika se poursuit mercredi le 27 avril au Centre Vidéotron de Québec et jeudi le 28 avril au Théâtre du Palais Municipal de Saguenay.

Crédit photo : Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi être intéressé par ces articles :

Star Académie: Des numéros tout en couleurs

Krystel Mongeau remporte Star Académie!

Clôture du Festival de jazz Mikanesque

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email