Un vendredi signé country

Le country envahit le Centre Bell

18320525_1320829897965768_2437342342286725981_o

© Facebook Florida Georgia Line

Par Marie Eve Archambault

Chemise carreautée ou veste en jeans, accompagnée d’un chapeau et des bottes de cowboy, c’était inévitablement le choix vestimentaire incontournable si vous alliez en direction du Centre Bell pour voir la formation Florida Georgia Line. Dès notre arrivée, nous étions confrontés à une scène atypique en forme d’arbre.

C’est dans une ambiance festive et chaleureuse que Montréal a accueilli Morgan Wallenoriginaire de Sneedville, Tennessee. Le jeune chanteur en a profité pour présenter quelques-unes de ses compositions dont The way i talk. Pour une première partie sur 4 spectacles, je fus agréablement étonnée par la solidité de sa performance. Durant ces 30 minutes, il a couvert la scène dans son entièreté au plaisir des spectateurs. Morgan Wallen a clairement mis le ton à la soirée à laquelle nous allions assister.

Charmer son public

Quelques minutes plus tard, Chris Lane a eu le mandat de charmer toutes les femmes présentes avec son pop-country. Par une simple demande, les gens présents au Centre Bell se sont levés de leur siège pour danser sur le rythme des chansons entraînantes de la vedette country. Au moment où il a présenté sa chanson For her, succès qui se retrouve dans le Billboard country américain, la foule est devenue en délire. Durant ce numéro, Chris est allé chercher deux roses qu’il a offertes à deux spectatrices dans la salle qui se rappelleront de ce moment toute leur vie.

Du dynamisme à souhait

À 20 h 10, Dustin Lynch a été introduit par une chanson d’AC/DC et d’un jeu de lumières bien intéressant. Peu de temps après, on retrouvait le chanteur américain sur une plateforme surélevée prêt à nous offrir une performance endiablée. Seulement après une chanson, je lui avais déjà donné le surnom de « Monsieur sourire ». Sans équivoque, il était heureux de revenir dans la métropole pour présenter ses chansons. Les lumières se sont éteintes, puis de fortes lumières rouges ont rempli le Centre Bell. Hé oui! Sans faire un jeu de mots, on voyait rouge pour l’interprétation de Seein’ Red. Par la suite, il a même pris l’occasion d’offrir une pièce qui se nomme Love me or leave me alone, qui n’est toujours pas enregistrée, mais qui se retrouvera sur son prochain album. Pour bien clore sa partie, Dustin Lynch a rocké la place avec une autre introduction, cette fois-ci musicale seulement, d’AC/DC, puis il a entamé une version de Pour some sugar on me de Def Leppard. Pour ma part, si la soirée s’était terminée de la sorte, j’aurais été déjà comblée. Florida Georgia Line n’était que la cerise sur le sundae.

18268363_10155284627494334_1847619260813829582_n

© Facebook Dustin Lynch

Florida Georgia Line séduit par Montréal

Qui aurait cru voir arriver Florida Georgia Line par les airs? Certainement pas moi! La fête a débuté avec la pièce This is how we roll, une chanson parfaite pour débuter un spectacle d’une durée d’environ 1 h 30. La formule magique : pyrotechnie, petite chorégraphie et surtout du whisky à profusion pour détendre le tout. Le duo composé de Brian Kelley et de Tyler Hubbard ont rapidement remercié le public pour leur présence afin qu’ils puissent continuer à réaliser leur rêve. On compte parmi les chansons jouées les succès May we all et God, your mama, and me pour ne nommer que celles-ci.

Pour changer la dynamique, le duo s’est dirigé vers l’arrière de la scène où se trouvait une petite scène avec des lumières qui encadraient 4 troncs d’arbres. C’était de toute beauté! C’est à cet endroit que le plus beau moment de la soirée s’est produit. Florida Georgia Line ont parlé de l’importance de leur famille, mais spécialement de leurs femmes qui n’ont pas pu être présentes à cette soirée. Ils leur ont donc dédié la chanson H.O.L.Y., où la foule du Centre Bell s’est époumonée à chanter le succès. La réaction fut si grande que Brian Kelley a téléphoné à sa femme pour lui faire entendre le refrain de la pièce chantée par les Montréalais.

18278728_1321975584517866_5564643867248087499_o

© Facebook Florida Georgia Line

Un peu plus tôt, Kelley s’est exclamé : « Je ne comprenais pas pourquoi Bon Jovi venait 1 fois au 3 mois à Montréal. J’ai saisi pourquoi. » Toujours teintée d’un peu d’humour, la formation Florida Georgia Line s’est amusée en soulignant l’âge d’une dame de 71 ans en deuxième rangée. « On aime plus toi particulièrement », se sont-ils exclamés. Une photo de la mère de Tyler a par la suite apparu derrière eux.

En somme, la programmation qui nous a été présentée hier était à la hauteur de mes attentes autant au niveau musical qu’au niveau du divertissement. Le spectacle sera présenté ce soir au Centre Vidéotron et vous pourrez voir Florida Georgia Line demain à partir de 19 h 30 lors de la finale de la cinquième édition de La Voix sur TVA. C’est à ne pas manquer!

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...