Un retour remarqué

Un retour tant attendu 

Caravan Palace_jazz2017©Frederiquemenardaubin-2-5

© Frédéric Ménard-Aubin

Par : Maryse Phaneuf

C’est le 29 juin dernier au Métropolis qu’un groupe français  du nom de Caravan Palace se présente vers 21 h sur les planches. Après plus d’un an d’absence, le public était en délire à leur apparition sur scène. C’est dans une forme splendide que la chanteuse et ses musiciens ont commencé le spectacle avec la chanson Comics.

Caravan Palace_jazz2017©Frederiquemenardaubin-2-2

Nous avons eu droit à 18 chansons telles que  Lone Digger, Wonderland et Black Betty. Le groupe était illuminé d’un jeu de lumières et le public, qui chantait et dansait, accompagnait le groupe au couleur des lumières. N’oublions pas la présence de la tête d’un robot dont l’apparition illuminée nous surprenait<|°_°|>. Le tout dernier disque porte le même nom et est sorti en 2015.

Caravan Palace_jazz2017©Frederiquemenardaubin-2

La foule mêlée de tout genre et de tout âge nous montrait que ce groupe jazz ne vise pas un groupe particulier. On apercevait quelques personnes qui étaient habillées de vêtements des années 1960 environ : robe à pois, bandeau dans les cheveux ainsi que pantalons avec bretelles. Durant le spectacle, il y a eu un petit clin d’œil, le groupe a reçu un soutien-gorge comparativement à l’année dernière, où il en avait reçu près d’une quinzaine.

Caravan Palace_jazz2017©Frederiquemenardaubin-3-3

La chanson Jolie Coquine fut très appréciée, car ce fut un de leurs plus grands succès connus ici. Durant le spectacle, nous avons même eu le droit à quelques pas de danse faits par Antoine et par Zoé qui, au plaisir de tous, est très impressionnant à regarder. Pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe, il est à découvrir, sinon il est à revoir. Un rendez-vous qu’on attendra avec impatience : leur retour.

Pour plus de renseignements, voici leur site Internet ainsi qu’un lien pour voir leur tout dernier vidéo : http://www.caravanpalace.com/.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Vous pourriez aussi aimer...