Un 6e album pour David Jalbert

« Le doigt d’honneur » qui fait réagir

© Photo officielle

Par : Christian Gaulin

David Jalbert a lancé, finalement sans tambour, ni trompette, Le doigt d’honneur, son 6e album en carrière. Le lancement initialement prévu au théâtre Le National, le 24 mars dernier, a dû être annulé à cause de la pandémie qui affecte le Québec en ce moment et qui confine les gens à la maison.

Avec cinq albums derrière la cravate en près de 15 ans et qui ont connu de beaux succès, l’auteur-compositeur-interprète nous arrive avec un album plus près de lui et le plus authentique de sa carrière, sur lequel autant sa force que sa fragilité sont révélées. En plus d’être coloré et diversifié, le gars joue avec les contrastes. Et il aime ça! Le tendre et le rebelle, le songé et le fou, les dits et les non-dits… on ressent à travers les divers titres que l’artiste est plus vrai et plus libre que jamais.

« Avec un tel titre, Le doigt d’honneur, ça fait beaucoup plus réagir que je ne l’aurais pensé », nous avoue Jalbert. En lien avec cet album, l’artiste aborde divers thèmes et met de l’avant le lâcher-prise, les apprentissages à la suite de nos erreurs, fait référence au fait de se relever quand on tombe et nous incite à laisser nos jugements de côté. « C’est aussi un doigt d’honneur à notre société qui nous inflige cette pression constante d’être parfait, d’être parfait pas tant pour nous que pour les autres », ajoute-t-il. Ses 15 ans d’expérience dans l’univers musical québécois et ses différentes épreuves personnelles ont forgé son désir de revenir à l’essentiel et de proposer à son public un projet honnête dans lequel chacun peut se reconnaître.

© Photo officielle

« Cet album m’a permis de me retrouver et de faire de la musique pour les bonnes raisons. J’ai trop souvent fait les choses pour plaire à tout le monde ou plutôt pour ne pas déplaire. Je fuyais et je me mettais beaucoup de pression. Je suis allé très loin pour revenir à la base, à ce qui est le plus important », confie David Jalbert.

Avec plus de 85 000 albums vendus en carrière et plusieurs imposantes tournées qui l’ont mené d’est en ouest, du Québec et du Canada, Le doigt d’honneur compte également sur de nombreux collaborateurs tels Sonny Caouette de 2Frères, Gabriella, William Deslauriers et Christian Marc Gendron.

Un retour dans le passé…

C’est en 2008 que le public découvre véritablement l’auteur-compositeur-interprète David Jalbert qui présente alors un premier album Des histoires, et particulièrement l’extrait radio Souvenirs d’enfance, une chanson qui lui assure un succès inespéré. Depuis, l’artiste originaire de Mascouche a consolidé sa position dans l’univers musical québécois avec un deuxième opus en 2010, Le journal. Septembre 2012 marque la sortie de sa troisième carte de visite Y’a pas de bon silence, alors qu’il nous propose De l’amour propre en 2014. Puis, il y a 3 ans, en 2017, Jalbert nous offre son cinquième album intitulé tout simplement 5. Depuis 2008, l’artiste authentique est sur une belle lancée, avec un public grandissant qui lui est fidèle.

Le 6e opus de David Jalbert, toujours teinté d’une touche festive et rassembleuse, est une fois de plus excellent. Il s’écoute d’un bout à l’autre dans le bonheur et il nous fait voyager dans nos pensées et dans nos réflexions. À écouter sans modération!

Le doigt d’honneur est disponible sur les diverses plateformes numériques depuis le 27 mars dernier et il sera sur les tablettes dès que la vie reprendra son cours… Pour en savoir davantage sur David Jalbert, allez faire un p’tit tour sur son site officiel et sur sa page Facebook.

Crédit photo de la couverture : © Photo officielle

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...