un magazine web axé sur la culture d’ici

Twenty One Pilots au Centre Bell

Accueil chaleureux pour The Icy Tour

Crédit photo : Auréa Gamboa / Mattv

Par : 

C’est en ce dernier vendredi d’août que Twenty One Pilots présentait The Icy Tour au Centre Bell. Réputé pour offrir des spectacles inoubliables, la soirée fut plus qu’à la hauteur de mes attentes. Résumé de cette grandiose soirée.

C’est devant une foule bien en voix que la projection d’introduction aux allures hivernales – bien entendu – fut diffusée, pour ensuite faire place aux tant attendus Tyler Joseph et Josh Dun, tous deux cagoulés. Alors que je les croyais au maximum des décibels pouvant se dégager de leur corps, les spectateurs ont monté l’intensité d’un cran lorsque les musiciens se dévoilèrent.

Crédit photo : Auréa Gamboa

C’est une immersion complète dans l’univers de Twenty One Pilots que le public a vécu. Confettis, canon de fumée, jeux de lumières, projections sur écrans géants représentant un monde bien à eux, démontraient l’aspect grandiose qu’on leur connait. En contrepartie, des moments plus intimes, en compagnie de leurs musiciens, autour d’un feu de camp ou lorsque Tyler était seul au piano, amenaient un aspect intime à ce spectacle à grand déploiement.

En phase avec la foule, le duo est à l’aise parmi elle. Que ce soit lorsque Tyler chante dans les gradins ou quand Josh qui joue de la batterie sur une plateforme soutenue par le public, ou tout simplement lorsqu’ils font du bodysurfing, la cohésion entre les spectateurs et la formation est bien présente. D’ailleurs, lorsqu’un petit groupe signala une situation problématique, grâce aux lumières de leur cellulaire, Tyler, très attentif, arrêta de chanter pour demander le support des gardiens de sécurité, puis repris la chanson, une fois la situation sous contrôle.

Crédit photo : Auréa Gamboa

Du côté musical, la soirée débuta avec Good Day, pour se poursuivre avec entre autres Guns for Hands, Holding on to You, Lane Boy, The Judge, Tear in My Heart, House of Gold, Jumpsuit, Heavydirtysoul, Ride, Car Radio, Stressed Out, Heathens. La fin du spectacle ressemblait à une finale de feux d’artifices. Après en avoir eu plein la vue, alors qu’on pense avoir vu le meilleur, la finale est encore plus grandiose. De quoi s’en rappeler encore longtemps.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email