un magazine web axé sur la culture d’ici

Top 5 des meilleurs films de 2015

Il n’y a pas si longtemps, dans un cinéma près de chez vous…

top5couvrtureofficiel

©Impawards

Par Marie-Claude Lessard

D’un point de vue cinématographique, 2015 fut une cuvée faste, riche et extrêmement réjouissante. Les cinéphiles ont eu droit à des blockbusters de qualité (Mission Impossible: Rogue Nation, The Martian et Mad Max: Fury Road, entre autres), à des comédies bien grasses (Pitch Perfect 2, Spy, Ted 2 et Sisters) ainsi qu’à des drames et films indépendants explorant sans complaisance des sujets troublants ( The Danish Girl, It Follows, By The Sea, Spotlight). Donc, dresser la liste des 5 meilleurs films de l’année qui vient de s’achever n’est pas une mince tâche! Même si j’ai visionné pas moins d’une centaine de films, je n’ai malheureusement pas encore réussi à faire un trou dans mon horaire pour certains des plus attendus de l’année (The Hateful Eight, The Big Short, Creed, Brooklyn, Star Wars: The Force Awakens)! Aux yeux de plusieurs, cela peut signifier que le palmarès que je vous propose ici manque de crédibilité. Personnellement, je trouve qu’il est impossible de pondre un Top 5 sans failles puisque que personne ne savoure une œuvre du septième art de la même manière. Je déguste un film avec ma tête, mes connaissances et surtout mon cœur. Ce sont mes émotions qui ont guidé ces choix et je les assume pleinement!

 

5. Sens Dessus Dessous

top4

Et c’est une autre mission accomplie pour Disney/Pixar! Si l’imposant box-office d’Inside Out n’étonne guère, en revanche, les critiques dithyrambiques des journalistes culturels les plus érudits le sont légèrement. Après les mitigés Cars 2 et Planes 1 et 2, voilà que les créateurs de Toy Story et Monsters Inc reviennent enfin aux sources avec une histoire extrêmement poignante  qui impressionne par son ingéniosité quasi-surhumaine! Le récit, magnifiquement construit pour que les intrigues captivent à la fois petits et grands pour des raisons diamétralement opposées, prend rapidement le dessus sur les couleurs vives et textures hautement invitantes. Teintés d’un humour charmant, les personnages vous feront passer, c’est le cas de le dire, par toute la gamme des émotions!

 

4. Straight Outta Compton

top1

Probablement le succès commercial et critique le plus surprenant de l’été. Les bandes-annonces de Straight Outta Compton annonçaient un biopic musical, tout ce qui a de plus convenu. Heureusement, l’œuvre de F.Gary Gray, qui relate l’ascension du groupe hip hop N.W.A, déborde d’intensité.  Les rêves et déboires de Dr.Dre, Ice Cube, Eazy-E, MC Ren et DJ Yella plongent les spectateurs dans un délirant et addictif cocktail où se côtoient délicieusement et dangereusement sexe, musique, manipulation et racisme. Bref, Straight Outta Compton n’est rien de moins qu’un tour de manège enivrant et périlleux qui déstabilise par son authenticité. Mention spéciale à O’Shea Jackson Jr, fils de Ice Cube, pour avoir incarné son père avec un tel aplomb.

 

3. Carol

top2

Campée dans les années 50, l’histoire d’amour lesbien impossible que relate Todd Haynes dans Carol séduit par son élégance intemporelle. Les costumes impeccables, les couleurs feutrées, la direction photo qui rend extraordinaire la présence d’un sapin couvert de neige,  la réalisation calculée et méthodique de Haynes, absolument tout est parfaitement mis en œuvre pour que le coup de foudre entre Carol Aird et Therese Belivet, confinées dans un désolant conformisme prodigué par une société désinformée, émeut et attendrisse les spectateurs. Cette magnifique et lente culmination du désir est brillamment portée par un duo inoubliable. Charismatique à souhait, Cate Blanchett transmet avec vigueur les motivations de son personnage par un simple regard ou une main posée tendrement sur l’épaule d’une Rooney Mara merveilleusement fragile et vulnérable.

 

2.Room: Le monde de Jack

top5

Ma est séquestrée depuis 7 ans dans une cabane dans laquelle elle a donné naissance à son fils Jack il y a 5 ans.  Quelques jours après son anniversaire, Jack réussit à s’enfuir et trouver du secours. Le film de Lenny Abrahamson suit les répercussions de ce terrible drame. Difficile à croire avec un tel synopsis, mais Room est une œuvre lumineuse immensément marquante. Véritable ode à l’attachement maternel, le scénario d’Emma Donoghue explore habilement les retombées psychologiques d’une agression sur la victime et l’entourage. Jamais mièvres, les découvertes et réflexions de Jack bouleversent et arrachent des sourires salés causés par des larmes de joie et de frustration. Jacob Tremblay est une révélation alors que Brie Larson offre un jeu troublant parfaitement nuancé. L’oscar est à portée de main!

 

1.Sicario

top3

Sans aucun doute le moment qui a le plus fait palpiter mon coeur en 2015, les 15 dernières minutes de Sicario justifient amplement la pôle position qu’occupe le plus récent effort de Denis Villeneuve. Cette histoire de cartel mexicain réinvente le film d’espionnage en lui insufflant une dose rafraîchissante de réalisme. Oubliez les gadgets et rocambolesques cascades invraisemblables. Dans Sicario, ce sont les  soifs de corruption et de vengeance des protagonistes tenant les armes qui donnent froid dans le dos. La scène se produisant en pleine nuit dans un tunnel en est une d’anthologie. Si nous sommes habitués de voir Benicio Del Toro jouer les durs à cuire, la Kate Mercer idéaliste et confuse d’Emily Blunt déstabilise et brise le coeur.

Puisqu’il s’agit d’une rétrospective de 2015, il n’est pas encore trop tard pour vous souhaiter, chers lecteurs cinéphiles,  une année 2016 remplie de petits bijoux et de découvertes saisissantes! D’ici là, au plaisir de se croiser dans une salle de cinéma en plein rattrapage des grands crus de 2015 …juste à temps pour les Academy Awards ( qui auront lieu le dimanche 28 février)!

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email