Tiësto au Beachclub!

L’art de savoir plaire à tout le monde.

Tiesto-Beachclub (12 of 22)

   ©Patricia Brochu / Beachclub

Par FrankEDG

Cette fois-ci, je commence mon article d’une manière différente étant donné que ce n’était pas ma première visite au Beachclub de Pointe-Calumet. Par contre, c’était ma première fois en tant que journaliste pour MatTv. Je crois que je n’ai pu choisir un meilleur événement que celui de Tiësto pour mon premier reportage du Beachclub, car ce grand artisan de notre ère digitale a bien su développer l’art de plaire à tout le monde! Arrivé 30 minutes avant la prestation, j’ai  dû donc me frayer un chemin à travers les quelques milliers de jeunes fin prêts à mettre leurs mains dans les airs et sauter tout partout pendant les 2 heures qui viendraient. Pourtant, grâce à la nouvelle architecture du futur club numéro un au monde, la circulation fût facile et agréable (à la vue surtout… il fallait le mentionner bien-sûr).

Tiesto-Beachclub (23 of 22)

©Patricia Brochu / Beachclub

Une fois bien installé où il restait de la place, et où M. Simon Paradis, grand photographe du 21ème siècle, aurait un bon angle pour la création de ses chefs-d’oeuvre, j’attendais avec impatience que Tiësto embarque sur la scène. Comme promis, à 16h tapantes, il arriva rempli d’énergie et portant son sourire signature qui le rendit tant célèbre. Étant donné que le sourire n’est pas la seule raison de son succès international, Tiësto commença son set avec LA BOMBE dans sa longue liste de création de 2015-2016 : Tiësto & The Chainsmokers  – Split (Only U).

On va se le dire, le mélange entre la nostalgie créé par la puissance dégagé par les guitares du titre Only U de Ashanti et la production électronique de Tiësto et The Chainsmokers nous amène dès le départ à un très haut niveau d’euphorie et nous prépare à une époustouflante prestation du manitou du EDM.  Tout de suite suivi par ZAXX – ID, il était donc impossible de décrocher du flow enchanteur qu’installait Tiësto. Par la suite, il sut plaire à tout le monde en enchaînant ses populaires chansons et remixes dont Red Lights, Secrets (ft. Vassy), The Only Way Is Up (ft. Martin Garrix), Show Me (ft. Dalleask), Woombass (ft. Oliver Heldens), Chemicals (ft.Thomas Troelsen et  Don Diablo) entre-mixés avec plusieurs autres artistes dont Firebeatz, Knife Party, Afrojack, Hardwell et j’en passe! Il a donc mixé de tous les styles sachant quand lancer ses meilleures bombes synchronisées avec les confettis et les jets de CO2 (digne des plus grands spectacles au monde) afin que tous puissent s’y plaire en cette chaude journée de juillet sur l’île des enfants perdus qu’est la nouvelle version du Beachclub.

Tiesto-Beachclub (22 of 22)

  ©Patricia Brochu / Beachclub

Pour finir, je crois qu’on reverra souvent Tiësto à cet endroit dans les prochaines années étant donné que Olivier Primeau (un des frères propriétaires du Beachclub) publia sur Facebook que Tiësto lui confirma que « son club est le meilleur au monde! » et qu’il mixa 30 minutes de plus que ce qu’il était prévu dans son contrat. Bravo Tiësto! Tu peux me compter comme spectateur à ton prochain spectacle!

Crédit photos :  © Patricia Brochu / Beachclub

Texte révisé par : Matthy Laroche

Vous pourriez aussi aimer...