The Australian Pink Floyd Show

Nostalgie planante

16366-Australian_20Pink_20Floyd_20-_20Wendy_20Wilson_20_14_

Photo : Site officiel

Par Dom Bernier

Hier soir, étaient de passage pour une énième fois au Centre Bell les Australian Pink Floyd (connu aussi sous le pseudonyme « Aussie Floyd »).  J’avais souvent entendu qu’ils donnaient un excellent spectacle, que même David Gilmour de Pink Floyd cautionne.

Pour avoir assisté à la tournée The Division Bell les 22 et 24 mai 1994 au Stade Olympique, j’arrivais hier soir au Centre Bell avec un étalon pour comparaison, mais avec tout de même des attentes réalistes.  Hey bien je n’ai pas été déçu. Évidemment, les Aussies n’ont pas le même budget pour avoir autant de lasers et d’éclairage, mais c’est une bonne réplique « à l’échelle ».  Le groupe a d’abord débuté la soirée avec In the flesh?, puis par l’une de mes favorites des premières années du groupe, Astronomy Domine.

S’enchaîne les grands classiques du groupe, que ce soit Time, Shine on you Crazy Diamonds, Wish you were here, « Confortably Numb », Run Like Hell et celle qui a soulevé évidemment la majorité de la généreuse foule présente, Another brick in the wall part II. Comme on dit dans le milieu musical, les musiciens sont « tights », les choristes excellentes, chapeau à celle qui nous a interprété une excellente version de Great gig in the sky. La foule, bien qu’en majorité de boomers, était tout de même mixte, et j’étais heureux de voir une bonne quantité d’adolescents et jeunes adultes, comme quoi la bonne musique se transmet de génération en génération!

En première partie, on a eu droit au groupe hommage Led Zeppelin 2.  Bien que la voix de Robert Plant soit irremplaçable, musicalement, on y croyait, excellent. L’Aussie Pink Floyd Show, passe fréquemment par la métropole, alors si la nostalgie vous prend, ne manquez pas leur prochain passage à Montréal!

Vous pourriez aussi aimer...