The 108 Journey

Un documentaire coup de poing sur la maladie mentale

© Photo officielle

Par : Christian Gaulin

En 2013, alors âgé de 18 ans, Hugo reçoit un diagnostic de bipolarité après un road trip en Californie. À son retour, il souffre d’une psychose et subit un épisode maniaque. En septembre de la même année, il est interné pendant un mois dans la section psychiatrique de l’Hôpital Notre-Dame.

Bienvenue dans l’univers de la maladie mentale.

À travers le documentaire The 108 Journey qui traite de la maladie mentale, Hugo Rozon se dévoile dans des pans de vie alors qu’il nous ouvre les pages de son journal intime, à travers un voyage en Inde et au Népal.

Propriétaire d’une agence de pub qu’il avait fondé, Hugo laisse tout tomber ici pour fuir le cafouillis de Montréal et le bordel de sa vie, afin de partir à l’aventure et d’une quête personnelle et spirituelle, la quête de sa propre raison d’exister, et faire la paix avec lui-même.

© Photo officielle

The 108 Journey se veut le premier documentaire d’Hugo Rozon co-réalisé avec Mathieu Perrault Lapierre. Tourné en Inde et au Népal, avant et pendant la pandémie mondiale de la Covid-19, le film nous propose d’explorer la vision positive d’Hugo de la maladie mentale. « Je n’ai pas envie guérir, car c’est ma plus grande force et ma plus belle faiblesse », confie-t-il. Mais ce qu’il souhaite, c’est de parvenir à composer avec sa maladie mentale et par dessus tout, il veut grandir et en faire sa force.

Hugo Rozon voulait absolument faire ce film. The 108 Journey, c’est son « coming out » personnel. Avec ce documentaire, il s’ouvre au monde extérieur. Il donne dans la vérité et l’heure juste. Il retrouve et recolle les morceaux du casse-tête de son existence. Ce projet, c’était un risque. Hugo a tout misé, son argent, ses économies alors qu’il a eu la révélation de ne plus faire les choses pour l’argent, mais avec son cœur.

© Photo officielle

Son périple le fera passer par plusieurs remises en question et par toute une gamme d’émotions. Sa prise de conscience le mène dans des lieux inusités, à côtoyer la mort de près, à se baigner dans le Gange, fleuve qui est le plus saint des sept cours d’eau sacrés de l’Inde, à se raser la tête pour se mettre à nu et à découvrir la quiétude à Rishikesh, une ville de l’Inde qui se trouve au pied de l’Himalaya, là où les Beatles ont composé le White Album. Sa quête spirituelle, il l’a réussie même s’il a été pris d’une crise de panique dès son arrivée, alors qu’il abuse de l’alcool et des antidépresseurs.

The 108 Journey est un film coup de poing, fracassant et audacieux qui fait tomber les tabous sur la maladie mentale. Hugo Rozon, dans toute sa vulnérabilité, nous laisse entrer dans son univers et nous amène avec lui dans un grand voyage spirituel et humain, rempli d’espoir.

© Photo officielle

Hugo Rozon souhaitait offrir le film gratuitement afin que le plus de gens qui ont traversé les mêmes épreuves puissent le visionner et dissiper ne serait-ce qu’un peu les préjugés envers la maladie mentale. Le documentaire de 60 minutes sera présenté en primeur le jeudi 28 janvier à 20 h sur le site officiel du film.

De plus, Hugo lancera sous peu une campagne de financement pour récupérer une partie de l’argent qu’il a investi dans la production.

Crédit photo de la couverture : © Photo officielle

Vous pourriez aussi aimer...