Star Académie : Une lutte serrée et difficile

Une grande fête pour clôturer la semaine de relâche!

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

Par Marie Eve Archambault

Cette semaine, Star Académie a voulu festoyer avec le Québec en entier dans le cadre de la fin de la semaine de relâche. Comment ont-il fait cela? C’est simple: le choix de chansons étaient positives, rythmées et festives. Elles ont su nous faire sourire.

Des numéros qui font du bien

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

Passant d’Adèle, à Lady Gaga et Diane Dufresne, Véronic Dicaire a partagé la scène avec les Académiciens pour un numéro tout en couleurs. Celle qui peut recréer jusqu’à 113 voix a voulu tenter le tout pour le tout en reprenant Je t’aime de Lara Fabian devant la grande interprète. Cette dernière semble avoir été charmée par son imitation.

Récipiendaire de 11 Félix, Ariane Moffatt a revisité d’une façon un peu tropicale les pièces Mon corps, Point de mire, Réverbère, pour toi et Miami, avec ses étudiants. Bien que le medley était fort intéressant, les deux chanteuses de gorge ont volé la vedette lors de ce numéro. Il fut intéressant de voir à la télévision cette forme d’art que l’on voit très rarement. Leur talent état impressionnant.

Plus tard dans l’émission, la professeure de l’Académie a décidé de dévoiler en primeur son prochain single intitulé Beauté. Assise à son piano, elle a mélangé sa voix singulière à celle de Lunou Zucchini et Rosalie Ayotte.

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

Pour continuer le party, Star Académie nous a concocté un medley fort intéressant mettant en vedette Alicia Moffet, Ludovick Bourgeois, Sarahmée et Bleu Jeans Bleu. Plus tard dans l’émission, l’artiste française, Pomme, est venue chanté quelques unes de ses chansons au grand bonheur de Rosalie. Nommée l’artiste féminine de 2021 au gala Victoires de la musique, Pomme a décidé de faire sa quarantaine à l’île d’Orléans. En discussion avec Patrice Michaud, elle a avoué ne pas avoir osé sortir de sa chambre d’hôtel pour sentir les grands froids du Québec.

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

William Cloutier a débuté un long et difficile travail sur lui-même. Celui qui veut toujours être parfait a décidé de laisser parler son coeur en interprétant You are the reason de Calum Scott. Branché sur cette zone, il a livré une belle prestation remplie de délicatesse et d’émotions. En ayant choisi de vivre l’expérience de Star Académie en sachant très qu’il y aurait la naissance de son deuxième garçon prochainement, il a décidé de se choisir. Il a donc pris la décision de ne rater aucun occasion pour montrer ses couleurs.

Le défi que les professeurs ont donné à Meghan Oak est d’ouvrir son coeur au public.  Ce fut mission accomplie. Dans une belle et touchante chanson de Lara Fabian, Oak a donné accès à sa fragilité tout en restant forte et confiante. À la suite de sa rencontre avec Gregory Charles, elle a monté les échelons de l’estime de soi et elle a tout donné dimanche soir.

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

On peut dire que Guillaume Lafond s’aura fait dire une multitude de fois qu’il peut être fier de lui et qu’il doit continuer à repousser ses limites. Cette semaine, il a décidé d’accepter le défi d’interpréter la chanson I will always love you de Dolly Parton. Bien qu’il n’était pas certain du choix musical, il a décidé de s’investir tout en gardant son identité artistique.

Au début de la semaine, les téléspectateurs ont soulevé leur indignation de voir trois excellents participants en danger. Bien que le choix fut difficile, le public a parlé. Il a décidé de sauver Guillaume Lafond. Le corps professoral a par la suite eu la lourde de tâche de trancher. Leur choix s’est arrêté sur William Cloutier.

La semaine prochaine, nous pourrons voir dans la soirée de variétés: Pierre Lapointe, FouKi, Koriass et la cohorte de Star Académie de 2012.

NOUVEAUTÉ: Suivez notre page, à compter de cette semaine, nous allons nous entretenir avec le candidat évincé. Mercredi, ne manquez pas notre entrevue avec Meghan Oak. 

Vous pourriez aussi aimer...