Star Académie: Annabel Oreste part la tête haute

Un variété mieux ficelé

© TVA Publications / Éric Myre

Par Marie Eve Archambault

Chaque semaine, les numéros sont de mieux en mieux ficelés. Les harmonies deviennent irréprochables rendant le choix de plus en plus difficile. À travers les semaines, nos candidats se connaissent davantage rendant les numéros incroyables.

© TVA Publications / Éric Myre

Tout d’abord, les Académiciens ont rendu hommage au plus grand parolier du Québec, Luc Plamondon. Grâce à son oeuvre colossale, la culture québécoise a fait le tour du monde. C’est avec deux grands interprètes de la province que les participants de Star Académie ont partagé la scène. Bruno Pelletier a fait sa grande apparition lors de la célèbre chanson Le temps des cathédrales avec Jacob Roberge et Guillaume Lafond. Ginette Reno a quant a elle franchi les planches du grand plateau de tournage avec la chanson J’ai besoin de parler. C’est Maêva Grelet qui a eu l’immense privilège de partager la scène avec cette grande chanteuse. Plus tard dans l’émission, les Académiciens ont repris le classique Je ne suis qu’une chanson devant la grande interprète afin de lui rendre hommage à son tour.

© TVA Publications / Éric Myre

Cette semaine, la production de Star Académie a décidé de souligner le country avec deux icônes du genre musical: Paul Daraîche et Guylaine Tanguay. Interprétant des chansons dans le répertoire des deux artistes, les Académiciens ont d’ailleurs présenté des chansons importantes dans le milieu du country. Sans surprise, Guillaume Lafond était un vrai poisson dans l’eau dans ce numéro a su se démarque dans ce numéro fait sur mesure pour le faire briller.

Mika récidive

© TVA Publications / Bertrand Exertier

Depuis son arrivée à Waterloo, Mika a su transmettre un bagage important aux Académiciens. Il a semblé parfois être une professeur plus direct, mais depuis son passage, nous avons senti une forte amélioration sur les harmonies vocales, les présences scéniques et leur aisance à sortir de leur zone de confort.

Cette semaine, nous avons pu compter sur un autre numéro signé Mika où il a voulu faire comprendre que les différences sont nos forces. En musique, nous sommes libres de raconter ce dont nous avons envie. Pour souligner les différences, les Académiciens se sont attaqués à des chansons révolutionnaires telles qu’Heroes, Born this way, À cause des garçons, Djadja, Smalltown boy, Can’t help falling in love pour finir avec la chanson de Mika, Grace Kelly.

© TVA Publications / Éric Myre

En 5 ans, la vie du jeune Émile Bilodeau a totalement changé. Passant d’inconnu à révélation de l’année en 2017, puis interprète masculin de l’année en 2020, l’auteur-compositeur-interprète est né sous une bonne étoile. Dimanche soir, il a partagé la scène avec les Académiciens pour présenter quelques chansons tirées de son deuxième album Grandeur mature sans oublier deux chansons qui lui ont permis d’être sur la map: J’en ai plein mon cass et Ça va.

Mise en danger: De belles surprises

Après une semaine chargée en émotions, Annabel Oreste a mis en application ses apprentissage de son dernier cours avec Anne Dorval en interprétant la chanson Fever digne des cabarets. Dimanche soir, elle n’a pas seulement chanté sur scène, mais elle s’est amusée. Si l’on compare à la première semaine, on remarque chez Annabel une grande transformation en tant qu’interprète, mais aussi en tant que personne. À mon avis, nous avons assisté dimanche soir à l’une de ses meilleures performances durant son aventure à l’Académie.

© TVA Publications / Éric Myre

Après 7 semaines à l’Académie, Jacob Roberge a finalement été mis en danger par le corps professoral. À la suite de son interprétation de Bed of Roses de Bon Jovi, les professeurs n’ont pas cru à sa livraison. Toute la semaine, il a travaillé d’arrache-pied sur la chanson The winner takes it all d’ABBA afin de livrer une performance où les personnes à la maison se sentiront interpeler.

© TVA Publications / Éric Myre

Shayan Heidari a voulu montrer une autre facette de lui-même: celui qui croque dans la vie et qui veut propager le bonheur grâce à sa performance. Son objectif dimanche soir à été d’inviter les gens à voir le positif dans la vie. Pour sa part, il a décidé de s’attaquer à la chanson Marvin Gaye de Charlie Puth.

Sans grande surprise, le public a choisi de garder Jacob Roberge tandis que les professeurs ont décidé de protéger Shayan Heidari. Lara Fabian a cependant voulu réitérer son invitation à accompagner Annabel Oreste dans son parcours à l’extérieur de l’Académie. Une offre, qu’elle ne pourra pas refuser!

La semaine prochaine, retrouvez Isabelle Boulay, Jonathan Roy et Francine Raymond.

Vous pourriez aussi aimer...