Sophie Pelletier et ses météores du quotidien

Un doux folk planant

sophie1©Courtoisie

Par : Marie-Claude Lessard

Sophie Pelletier a imposé son doux folk électro dès l’instant où elle a foulé la scène Bell des Francofolies. Portant un short métallique, un veston noir et un chandail blanc, l’interprète a également séduit la nombreuse foule par sa grande beauté. Les deux éléments combinés ont donné droit à un concert de soixante minutes fort divertissant et tonique.

Sage mais foutrement attentif, le public s’est laissé bercer par les jolies compositions tirées du deuxième album, Les Météores. Les premières pièces du spectacle, soit le succès radiophonique À l’envers, Changer le cours (écrite par Dumas) et L’île blanche, donnaient l’impression de voguer sur une mer tranquille et de profiter du moment présent. Force est de constater que la voix chaude et rauque de Sophie Pelletier, bien que trop basse et presque imperceptible par moments, n’a pas perdu de son charme depuis la finale de la cinquième édition de Star Académie.

Question de faire participer l’audience davantage, la chanteuse a offert une reprise de la très populaire Sensualité d’Axelle Red. Elle a par la suite enchaîné avec d’autres titres de son second opus dont État Sauvage et Tu te demandes, création qu’elle a dit être le fruit d’une collaboration avec un artiste de la relève du nom de Marc Dupré! Au-delà des mélodies planantes, les spectateurs ne pouvaient faire autrement que de s’attarder sur la pertinence et la poésie des textes traitant des petits aléas de la vie. Questionnements existentiels, ruptures, la magie des premiers rendez-vous et l’importance d’avoir des amis sur qui compter sont quelques-uns des thèmes dont traite Sophie Pelletier en utilisant d’irrésistibles métaphores.

Après la livraison de Depuis elle pleure, Christine de Christine and the queens et Les météores, l’artiste a démontré davantage toute son aisance scénique en s’amusant fermement avec ses musiciens. Jouant fréquemment sur un petit tambour avec un large sourire contagieux, elle a proposé un intermède musical rock franchement décapant sur l’excellente Pas comme avant. L’aspect théâtral s’est poursuivi avec Ton Chéri. Conseil pour le prochain concert:  l’apparition de cette Sophie Pelletier fougueuse doit durer plus longtemps!

sophie2©Page Facebook de Sophie Pelletier

Lors du dernier acte, la chanteuse a offert ce que le public attendait avec impatience : Sarah sans sourire, la composition qui l’a fait connaitre partout au Québec. Bien des gens savaient encore les paroles, ce qui a donné lieu à un moment agréable et satisfaisant. La véritable conclusion du spectacle, l’accrocheuse Resté là, a non seulement comblé les spectateurs, mais a prouvé que Sophie Pelletier demeure une fantastique artiste à surveiller de très très près.

Texte révisé par : Bianca Beato

Vous pourriez aussi aimer...