Snoop Dogg à Montréal

Le Métropolis en mode doggy style

IMG_9800-3

  ©Renaud Vinet-Houle/MatTv.ca

Par Maxime D.-Pomerleau

Chicks & dudes étaient réunis vendredi soir au Métropolis où l’icône du hip hop Snoog Dogg se produisait dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, en collaboration avec Evenko. Le rappeur le mieux payé du monde a prouvé une fois de plus qu’il dominait la scène hip hop et que sa nonchalance caractéristique, sa voix grave et son attitude de gangster étaient aussi populaires auprès du public qu’il y a 20 ans.

Arborant le chandail des Canadiens, Snoop Dogg a commencé en lion (toudoumtish!) avec des pièces issues de ses premiers albums tels que Gin & Juice et Tha Shiznit. Le public a réservé un accueil chaleureux au chanteur et producteur américain, qui flirte aussi souvent avec le funk, le reggae et la soul, ce qui explique peut-être sa présence aux côtés des plus grands noms du jazz ce week-end. Ayant fait des dizaines de collaborations au cours de sa carrière, on ne fut pas surpris d’entendre des versions écourtées de nombreux succès tels que The Next Episode (collaboration avec Dr Dre, qui l’a découvert en 1992), Hangover, Drop it like it’s Hot et P.I.M.P., en plus du classique I Love Rock’n Roll et Jump Around, qui a littéralement enflammé la salle. Il est ensuite revenu à son premier succès Who Am I (What’s My Name?); ça « bounçait » dans la place! Il faut aussi avouer qu’entendre le Métropolis chanter I Wanna Fuck You en chœur avait quelque chose d’attendrissant.

IMG_9915-2

Le chanteur de 42 ans a aussi rendu hommage à ses amis disparus en interprétant le méga-hit de Notorious B.I.G. Hypnotize et en faisant scander le nom de Tupac à la foule. Avec le bling bling clinquant, les projections suggestives et la fumée exotique ambiante, le Métropolis était transformé en immense club d’où personne ne semblait vouloir partir à la fin du concert! Attention Québec, le prince Snoop Doggy Dogg s’amène avec 1h30 de succès compacts qui célèbre l’âge d’or du hip hop West Coast des années 90.

©Renaud Vinet-Houle/MatTv.ca

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...