Retour sur le 28e Gala de la SOCAN

Hommage au talent des artisans de l’industrie musicale

gala_socan_mattv_2017_84

 ©Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Par : Alizée Calza

Les magiciens de la chanson québécoise avaient revêtu leur plus belle tenue pour le 28e Gala de la SOCAN, lundi soir, à La Tohu. Cette année encore, cette soirée animée par Stéphane Archambault a su honorer dignement les auteurs et compositeurs qui créent et interprètent la trame sonore de nos vies.

La SOCAN est une organisation canadienne qui protège les droits des auteurs et compositeurs du pays. Leur gala annuel prime les membres de la SOCAN qui ont écrit les chansons les plus écoutées au cours de la dernière année. Parmi la cinquantaine de prix remis, quelques lauréats sont honorés par Le SOCAN, un trophée musical dont les cinq crotales sont accordés cette année pour jouer « Je reviendrai à Montréal » de Robert Charlebois.

gala_socan_mattv_2017_70

 Tapis rouge

Sur le tapis rouge, c’est avec le sourire que les artistes interviewés ont accepté de répondre à nos questions. Comment ont-ils décidé de travailler dans la musique? S’ils devaient faire une collaboration, avec qui ce serait?

Jérôme Charlebois : J’étais batteur à la base et j’ai eu la piqûre des textes. Je pense que j’aimerais collaborer avec Jean Leloup.

Linda Lemay : C’était plus fort que moi. Y’avait l’inspiration qui était là. J’aimais écrire de la poésie, mais j’avais des mélodies dans la tête. J’ai d’abord joué du piano, puis j’ai eu une guitare, et ça a été une révélation. Pour une collaboration, je pourrais peut-être dire Johnny Halliday parce que c’est mon idole. Un jour s’il pouvait chanter une phrase que j’ai écrite, ça serait un beau rêve.

Andréanne A. Malette : Ca n’a pas été un choix, ça a été naturel. J’ai essayé tous les styles d’art, pis c’est quand j’ai découvert la guitare, j’ai eu un coup de foudre. J’ai toujours dit que je voulais faire un duo avec Vincent Vallières.

Luc Plamondon : Faut que j’y pense… Catherine Major.

Luc de Larochellière : J’ai fait beaucoup de collaborations ces dernières années. J’avais fait un album de duos en 2006, après ça y’a eu le projet avec Andréa Lindsay et y’a eu « sept jours en mai » où on était 7. Là, on a un projet de faire un tome deux de Lindsay/de Larochellière.

John Nathaniel : Je me suis acheté une guitare à 15 ans et je suis tombé en amour avec la musique. J’écoutais Greenday et, à l’époque, je me sentais comme Billie Joe en train de jouer de la guitare dans ma chambre à coucher. J’aimerais beaucoup faire une chanson avec Dumas ou Ariane Moffat. J’viens de terminer avec Marc Dupré et j’ai adoré.

Alexe Gaudreault-Dallaire : Quand j’étais très jeune, je chantais vraiment beaucoup. Ma mère, c’est une chanteuse d’opéra, on n’est pas du tout dans la même gamme, mais y’a toujours eu beaucoup de musique autour de moi. Pour une collaboration, j’aime beaucoup Dumas et Laurence Nerbonne.

gala_socan_mattv_2017_95

Le Gala

Le groupe Canailles a ouvert ce 28e Gala en interprétant Lindbergh, chanson parfaite pour célébrer Claude Péloquin et Robert Charlebois qui ont reçu le Prix Empreinte culturelle avec cette chanson. Pour la première fois de l’histoire de la SOCAN, Robert Charlebois est reparti avec deux trophées SOCAN puisqu’il a aussi remporté le Prix Excellence remis à l’artiste qui a connu un succès remarquable tout au long de sa carrière musicale.

Parmi les gens honorés lors de la soirée, Luc Plamondon a de nouveau reçu plusieurs prix classiques de la SOCAN puisque plusieurs de ses chansons ont cumulé plus de 25 000 passages à la radio au Québec. Plamondon a ensuite remis avec beaucoup d’émotion le Prix Hommage à la célèbre Monique Leyrac. Hilarante, l’interprète a fait un discours inoubliable pour ce prix qui finira « sur le dessus de [son] armoire de 12 mètres, là où seule [elle] sait où il se trouve. »

Tout au long de la soirée, des performances plus belles les unes que les autres se sont succédées dont celle du pianiste Jean-Michel Blais qui a offert un moment de poésie au Gala en interprétant une pièce du compositeur Michel Corriveau, le récipiendaire du prix Compositeur de musique à l’image de l’année. Sans oublier aussi le medley des succès de Robert Charlebois, l’émouvante interprétation trilingue par Beyries, Vincent Vallières et Matiu de « Everybody knows » de Leonard Cohen, récipiendaire du Prix Inspiration, et la belle interprétation des chansons de Claude Dubois par Ariane Brunet et Alexandre Poulin.

Pour clore en beauté ce long gala de trois heures et demie,  le trio composé d’Andréanne A. Malette, Stéphane Moraille a rendu hommage à de nouveaux classiques de la SOCAN à travers un medley enthousiaste et chaleureux et se sont fait chaudement applaudir par les 400 invités présents.

gala_socan_mattv_2017_23

LISTE PARTIELLE DES PRIX

Prix Empreinte culturelle : Linberg – Robert Charlebois et Claude Péloquin
Auteur-compositeur de l’année : John Nathaniel
Prix International : Cristobal Tapia de Veer
Prix Hommage : Monique Leyrac
Prix Excellence : Robert Charlebois

Chansons populaires francophone

Polaroïd – Alex Nevsky/Gabriel Gratton/Mathieu Laliberté
Karim et le loup – Karim Ouellet/Claude Bégin
Miami – Ariane Moffat/Franck Maras
Eclat – Alexe Gaudreault/John Nathaniel
J’aime les oiseaux – Yann Perreau/Tante Blanche

Pour consulter la liste complète, cliquez ici.

Crédit photo : Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...