un magazine web axé sur la culture d’ici

Retour sur la mi-temps du 50e Super Bowl

Pari réussi pour Lady Gaga, Coldplay, Bruno Mars et Beyoncé!

superbowl6

 ©Christopher Polk/Getty Images

Par Marie-Claude Lessard

La barre était immensément haute pour les artistes performant au cinquantième Super Bowl, qui avait lieu à Santa Clara en Californie, puisqu’ils devaient rendre mémorable une édition phare de l’événement sportif le plus regardé sur la planète (quelque 150 millions de téléspectateurs!). Dans l’ensemble, malgré certains petits accros, je peux affirmer que je suis plus que satisfaite de la portion culturelle du spectacle.

Parfaite Lady Gaga

superbowl1

©Courtoisie

Lady Gaga a débuté les festivités avec une prestation sans faute de l’hymne national américain. Vêtue d’un complet rouge scintillant et arborant des ongles bleus ainsi qu’une paire de souliers aux couleurs différentes symbolisant le drapeau des États-Unis, celle qui chantera aux Grammys et aux Oscars au cours des prochaines semaines a prouvé pour la énième fois qu’elle possède un registre de voix impressionnant. Visiblement touchée elle-même, elle est parvenue à émouvoir un bon nombre de fans et à faire taire les détracteurs les plus endurcis.

https://youtu.be/tyqkN3zezso

Des performances colorées

superbowl4

©Cary Edmondson/USA TODAY Sports

Sans être le spectacle de la mi-temps le plus audacieux et marquant, l’effort de Coldplay est fort louable. À travers des chœurs et des fanfares composés de jeunes adolescents, Chris Martin a envahi le stade où trônaient de géantes fleurs multicolores en entonnant les célèbres paroles Look at the stars, Look how they shine for you de la non moins populaire Yellow. En montant sur la scène, elle aussi en forme de fleur, Martin, en prenant soin de serrer la main aux spectateurs, a rejoint le reste de son band pour enchaîner Viva La Vida, Paradise et Adventure Of A Lifetime. Pendant cette dernière, le petit cœur dissimulé dans la pochette du T-shirt blanc de Chris Martin s’est allumé. Même si le populaire chanteur a déjà été bien plus en voix, la décision de ne pas faire de lip sync est tout à son honneur.

Impossible malheureusement d’en dire autant concernant Bruno Mars, qui a interprété le méga succès Uptown Funk avec le DJ Mark Ronson. Par contre, l’infatigable danseur a livré un énergique numéro qui a complètement soulevé la foule.

superbowl5

 ©Streeter Lecka/Getty Images

Armée de sa girl squad, Beyoncé, dont le costume rendait visiblement hommage à celui que Michael Jackson a enfilé lors de son propre spectacle de la mi-temps en 1993, a fait son entrée dans l’arène en exécutant une chorégraphie rodée au quart de tour. La reine du R&B a opté pour un choix audacieux en offrant la première prestation live de son single Formation, sorti sur la toile la veille. Si nous nous fions aux commentaires sur les réseaux sociaux, ce risque a rapporté puisque plusieurs clament que Beyoncé a éclipsé Coldplay, reléguant les vedettes de la soirée à une vulgaire première partie.

superbowl3

©Ezra Shaw/Getty Images

Pourtant, la formation britannique a clos l’intermède avec une sobriété mémorable. Chris Martin a accompli ce qu’il fait mieux, c’est-à-dire chanter des ballades au piano. Les premières mesures de Clocks ont accompagné un joli montage vidéo mettant en vedette plusieurs artistes tels Bruce Springsteen, Katy Perry, Whitney Houston et Paul McCartney ayant chanté au Super Bowl ces cinquante dernières années. Par la suite, Martin a entamé le dernier couplet de Fix You en modifiant certaines paroles afin d’inclure celles de quelques chansons de U2, Bruno Mars et Prince. Ce moment, riche en émotions, aurait dû être prolongé de quelques minutes.

Question de terminer la performance avec un bang, les spectateurs assis dans les gradins ont brandi des pancartes colorées pour former la phrase Believe in love. De toute beauté et émouvant.

https://youtu.be/WmDy9KSAEyc

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email