GRAMMYs : Retour sur la cérémonie

Sam Smith triomphe

1423459130_463038788_sam-smith-zoom

©Getty Images

Par Sara Avakian

C’est dimanche soir qu’avait lieu la 57e soirée des Grammys. Pour l’occasion, les plus grands noms de la musique se sont réunis au Staples Centre de Los Angeles. Au menu : quelques remises de prix et beaucoup, beaucoup de performances!

 

L’année de Sam Smith
Si 2012 était l’année d’Adele, 2015 est celle de Sam Smith. La soirée a commencé en force pour le chanteur britannique qui a remporté le tout premier prix remis, celui de Révélation de l’année. Tout au long de la cérémonie, il a ajouté trois Grammys à sa récolte : Meilleur album pop vocal, Chanson de l’année et Enregistrement de l’année. Smith avait peine à croire ce qui lui arrivait et en a même profité pour se moquer de son ex dans ses remerciements. « Merci de m’avoir brisé le coeur parce que tu m’as rapporté quatre Grammys! », a-t-il lancé en acceptant son dernier trophée de la soirée.

 

Beck cause la surprise
Dans une cérémonie sans grands éclats, c’est l’auteur-compositeur-interprète Beck qui aura causé la surprise puisque son album Morning Phase a été préféré à ceux de Beyoncé, Ed Sheeran, Sam Smith et Pharrell pour le prix Album de l’année.

On a même vu Kanye West passer proche de créer un malaise comme il l’avait fait aux Video Music Awards en 2009 lorsqu’il a interrompu Taylor Swift pendant son discours de remerciements. Le rappeur a tenu sa langue, mais il n’a pas hésité à dénigrer Beck après le spectacle. « Beck doit respecter l’art, a-t-il dit lors d’une entrevue à E!, il aurait dû remettre son prix à Beyoncé. » Peut-être que Kanye West devrait écouter ses propres conseils et respecter l’art…

John Shearer-Invision-AP
©John-Shearer/Invision/AP

 

Des performances en abondance
Le légendaire groupe AC/DC a lancé le bal avec la première des 23 performances que comptait la cérémonie. Après Rock or Bust, la pièce titre de leur plus récent album, les rockeurs ont fait lever la foule avec leur classique Highway To Hell.

Ariana Grande a choisi d’interpréter Just a Little Bit of Your Heart. J’aurais préféré quelque chose d’un peu plus entrainant, surtout parce qu’elle performait au tout début du gala qui cherchait un peu son rythme. Tom Jones et Jessie J, l’un des duos les plus inusités de la soirée, ont ensuite honoré Barry Mann et Cynthia Weil en chantant You’ve Lost That Lovin’ Feeling.

Après qu’ont ait remis le prix de Meilleur performance pop à Pharrell pour Happy, la chanteuse country Miranda Lambert a cassé la baraque avec son interprétation explosive de Little Red Wagon. On a pu apercevoir son mari Blake Shelton l’applaudir avec enthousiasme dans la foule, et je comprends pourquoi il était si fier! Kanye West a enchainé avec son plus récent simple, Only One, qu’il a chanté avec une dose assez impressionnante d’autotune, seul au dessus d’un spot lumineux.

Miley Cyrus et Nicki Minaj ont présenté celle que l’on surnomme la reine de la pop : Madonna. Cette dernière a pris d’assaut la scène costumée en matador avec un groupe de danseurs pour y livrer une prestation de sa dernière chanson Living For Love. À la suite de cette performance osée, Morning Phase de Beck a été sacré Meilleur album rock et Beyoncé a obtenu le prix de Meilleure performance R&B.

C’était alors au tour d’Ed Sheeran de venir jouer son hit Thinking Out Loud, accompagné de John Mayer à la guitare, Herbie Hancock au piano, et QuestLove à la batterie. Le quatuor a été rejoint par Electric Light Orchestra (Jeff Lynne) pour un sympathique medley qui a d’ailleurs bien plu à Sir Paul McCartney.

ROBYN BECK-AFP-Getty Images
©Robyn Beck/AFP/Getty Images

Gwen Stefani et Adam Levine ont partagé la scène pour une prestation de la ballade de Maroon 5, My Heart Is Open. Les deux coachs de The Voice étant deux interprètes chevronnés, ils auraient pu nous offrir un numéro plus dynamique, plus approprié à une soirée de célébration comme les Grammys. Après leur performance, ils ont laissé place à l’auteur-compositeur-interprète irlandais Hozier. Ce dernier a joué son succès Take Me To Church, pendant lequel il a été rejoint par la légendaire Annie Lennox. La chanteuse d’Eurythmics en a ensuite mis plein la vue avec une impressionnante reprise de la chanson I Put A Spell On You.

Celui qui a remporté le Grammy pour Meilleure performance pop est venu partager une version spéciale de Happy avec le pianiste Lang Lang et le compositeur de renom Hans Zimmer. Pharrell Wiliams en a également profité pour appuyer le mouvement #BlackLivesMatter en incluant leur geste Hands Up, Don’t Shoot à la chorégraphie de ses danseurs.

https://www.youtube.com/watch?v=F7xB4l8_frc

Le président des États-Unis a utilisé la tribune des Grammys pour passer un message dans le cadre de la campagne It’s On Us qui vise à sensibiliser les gens au sujet de la violence envers les femmes. « Il est de notre devoir de créer une culture où la violence n’est pas tolérée, où les survivants reçoivent du support, et où tous les jeunes – femmes et hommes – peuvent aller au bout de leurs rêves », a affirmé Barack Obama. Après ce message, Brooke Axtell, qui a été victime de violence conjugale, a livré un très touchant discours qui a été suivi d’une performance de la chanson By The Grace of God de Katy Perry.

Après avoir remporté le Grammy dans la catégorie Meilleur album pop vocal traditionnel lors de la cérémonie d’après-midi pour Cheek to Cheek, Tony Bennett et Lady Gaga en ont entonné la pièce titre. De son côté, Usher a rendu hommage au légendaire Stevie Wonder avec une jolie interprétation de If It’s Magic. L’homme à l’honneur s’est même joint au chanteur pour jouer un peu d’harmonica : un beau moment.

https://www.youtube.com/watch?v=k-38idLPYDw

Par la suite, nous avons eu droit à un interlude country avec des performances d’Eric Church et de Dwight Yoakam et Brandy Clark. Honnêtement, ce genre de musique n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais ce numéro aura sûrement ravi les fans. Après, le trio composé de Rihanna, Kanye West et Sir Paul McCartney a chanté FourFiveSeconds pour la toute première fois, ce qui semble avoir bien plus au public.

Accompagné de la sublime Mary J. Blige, Sam Smith a offert une très belle performance de la pièce qui lui a valu ses prix de Chanson et Enregistrement de l’année : Stay With Me. Ensuite de quoi, le musicien colombien Juanes a livré la toute première prestation en espagnol dans l’histoire des Grammys, un pas important pour la musique latine aux États-Unis.

Pour l’interprétation de son hit Chandelier, l’excentrique Sia était encore une fois avec la jeune Maddie Ziegler, mais à la surprise de tous, elle était aussi en compagnie de l’actrice Kristen Wiig qui en a épaté plus d’un avec ses talents de danseuse!

http://youtu.be/7rFkpcyZ598

Chris Martin était auprès de Beck pour jouer Heart Is a Drum, une performance qui s’est avérée très fade et à laquelle la présence du chanteur de Coldplay n’ajoutait rien de particulier.

Finalement, Beyoncé, vêtue comme un ange, a chanté la chanson gospel Take My Hand Precious Lord pour ensuite laisser place à John Legend et Common qui ont livré une belle performance de Glory, qu’ils ont écrite pour le film Selma.

 

Une cérémonie en dents de scie
Sauf pour les gagnants, je ne crois pas que la 57e soirée des Grammys aura été mémorable. L’animation de LL Cool J était… correcte et les numéros musicaux, inégaux et trop nombreux. Ça manquait de punch! J’ai malheureusement l’impression que ce sera surtout des âneries de Kanye West que le public se souviendra. Dommage.

 

Liste des gagnants

Révélation de l’année

Bastille
Iggy Azalea
Brandy Clark
HAIM
Sam Smith

Meilleure prestation pop (solo)

All Of Me de John Legend
Chandelier de Sia
Stay With Me de Sam Smith
Shake It Off de Taylor Swift
Happy de Pharrell Williams

Meilleur album country

Riser de Dierks Bentley
The Outsiders
d’Eric Church
The Way I’m Livin’
de Lee Ann Womack
12 Stories
de Brandy Clark
Platinum
de Miranda Lambert

Meilleur album pop vocal

Ghost Stories de Coldplay
Bangerz de Miley Cyrus
My Everything d’Ariana Grande
Prism de Katy Perry
X d’Ed Sheeran
In The Lonely Hour de Sam Smith

Meilleur album rock

Ryan Adams de Ryan Adams
Morning Phase de Beck
Turn Blue de The Black Keys
Hypnotic Eye de Tom Petty & The Heartbreakers
Songs of Innocence de U2

Meilleure prestation R&B

Drunk In Love de Beyoncé avec Jay Z
New Flame de Chris Brown avec Usher & Rick Ross
It’s Your World de Jennifer Hudson avec R. Kelly
Like This de Ledisi
Good Kisser de Usher

Album de l’année

Beyoncé de Beyoncé
Girl de Pharrell Williams
In The Lonely Hour de Sam Smith
Morning Phase de Beck
X d’Ed Sheeran

Chanson de l’année

Chandelier de Sia
All About That Bass de Meghan Trainor
Shake It Off de Taylor Swift
Stay With Me de Sam Smith(version Darkchild)
Take Me To Church de Hozier

Enregistrement de l’année

All About That Bass de Meghan Trainor
Fancy d’Iggy Azalea avec Charli XCX
Chandelier de Sia
Shake It Off de Taylor Swift
Stay With Me
de Sam Smith(version Darkchild)

Vous pourriez aussi aimer...