Rencontre avec Marie-Andrée Poulin

En toute simplicité

new

©Photos de courtoisie

Par Isabelle Dominique Kroeh

MatTv a rencontré la journaliste culturelle de TVA Nouvelles quelques jours avant qu’elle donne naissance le 14 mai dernier à une belle petite fille en santé dénommée Gabrielle. Elle nous parle de mise en forme, de bonheur et de maternité.

1. Comment gardes-tu la forme?

Avant, je m’entraînais religieusement en salle et en cours de groupe de 3 à 5 fois par semaine.  Le matin avant le travail lorsque j’étais en poste de  11h à 15h et lors de mes journées de congé et celles où mon quart de travail était de soir, de 15h30-22h30, j’optais plutôt pour les cours de groupe: zumba, step, etc.

Depuis le début de la grossesse, j’ai changé mes routines d’entraînement puisqu’au départ, les 4 premiers mois, les malaises (nausées et fatigue) étaient assez intenses! Toutefois, dès le début je me suis inscrite à des cours d’aquaforme prénatale et j’ai fait deux sessions jusqu’à ce que cette dernière prenne fin la semaine dernière. J’ai aussi commencé très tôt à faire les cours «bébé cardio» sur MATV et au canal 900. J’adore ces entraînements puisqu’ils sont adaptés et je peux les faire en tout temps à la maison. Comme mon travail est assez actif et nécessite de nombreux déplacements, je suis en mouvement tout au long de la journée et je fais chaque jour le trajet travail-maison à pied sans compter les courses à proximité que je fais régulièrement en marchant au lieu d’utiliser la voiture. J’ai donc conservé un rythme de vie assez actif.

 

2. Qui sont les personnes qui t’inspirent le plus? Quelles sont les personnes qui t’ont le plus touché ou influencé? 

J’ai toujours eu une grande admiration pour Julie Snyder, Véronique Cloutier, des femmes qui ont réussi et qui n’ont jamais ménagé leurs efforts pour mener à terme leurs projets et s’accomplir dans toutes les sphères de leur vie. Ce sont des femmes d’affaires, des mamans, de grandes communicatrices et des personnes intègres, près du public.

 

3. C’est quoi pour toi le bonheur?

C’est la simplicité. J’aime les petites attentions, les petites choses simples de la vie quotidienne qui me font sourire, rire et font que je me sens bien.  Un bon repas préparé par mon amoureux qui est un chef extraordinaire! Lire les magazines en pyjama bien installée dans mon sofa, prendre une marche et rencontrer quelqu’un que je connais par hasard, faire une sieste l’après-midi sans penser à ce que j’ai fait avant et ce que je devrai faire après… des petits riens de la vie qui coûtent rien et qui font plaisir!

enceinte

4. Quel est ton plus grand rêve?

Avec les années, les priorités changent et on réalise que lorsqu’on a la santé, on peut tout faire, alors je souhaite que mes proches: ma famille, ma belle-famille, mes amies, mon chum et mon bébé (à venir) soient et restent en santé! J’ai déjà réalisé plusieurs rêves : voyager, travailler à l’étranger, enseigner. J’ai aussi fait du mannequinat, de la télé, du cinéma. Je souhaite seulement continuer à m’accomplir dans mes projets professionnels et comme j’adore mon travail au culturel à TVA et les gens avec qui je le fais, que ça continue le plus longtemps possible!

 

5. Quels sont tes projets à venir?

Pour l’instant, je viens tout juste de commencer mon congé de maternité, le 28 avril, la naissance du bébé est prévue le 13 mai alors je vais profiter de ces derniers moments pour me reposer avant l’accouchement même si j’ai tendance à surcharger mon horaire de rendez-vous, de sorties, etc. Je vais donc profiter de mon été pour apprivoiser ce nouveau rôle qu’est celui de maman. Je vais aller visiter ma famille en Beauce pour profiter de la belle saison et bouger à l’extérieur. Je n’ai pas d’autre projet immédiat, sinon des projets rénos puisque nous venons de faire l’acquisition d’une nouvelle maison alors lorsque tout arrive en même temps, tout arrive en même temps!!!

 

6. Quelle a été la plus grande épreuve pour toi?

Parfois on met beaucoup d’énergie pour faire en sorte que des projets se mettent en oeuvre, mais parfois, pour «x» raison, ça ne fonctionne pas. On apprend, on devient plus fort et ensuite lorsqu’on y croit et qu’on met tout le coeur et l’énergie nécessaire, ça fonctionne. Ce sont de petites épreuves et pour arriver à faire mon métier, j’ai essuyé des refus, j’ai entendu des «non» et j’ai toujours persévéré même si ce n’était pas toujours évident!

Ma mère a combattu deux cancers et chaque fois c’est extrêmement difficile pour la personne qui reçoit le diagnostic, mais pour la famille et les proches… de savoir que ma mère était atteinte du grand «C» m’a chaque fois fait beaucoup de peine et on se sent toujours impuissant devant une telle nouvelle… on voudrait faire quelque chose, mais outre soutenir la personne, il n’y a rien à faire. Il faut faire confiance à la médecine, avoir une attitude positive et faire ce dont on est capable pour aider la personne.

J’ai réalisé à quel point on prend la santé et le bien-être pour acquis!  On ne se rend pas compte de la chance qu’on a tant qu’une situation semblable ne nous arrive pas… Il faut profiter de la vie et prendre soin de sa santé, c’est ce qu’on a de plus précieux. Lorsqu’on pense qu’une personne qu’on aime profondément pourrait nous quitter, c’est malheureusement à ce moment-là qu’on prend conscience de la fragilité de la vie et du fait que notre famille, ceux qu’on aime peuvent nous quitter. Il faut arrêter de remettre à demain, prendre soin de soi et des autres et ne pas s’empêcher de dire «je t’aime»!

 

Merci Marie-Andrée d’avoir pris le temps de jaser avec nous avant de te consacrer sur ce qui sera certainement le plus grand rôle de ta vie! Félicitations pour ce nouveau chapitre et reviens-nous en pleine forme pour nous dévoiler la suite de tes projets personnels et professionnels et félicitations à toi et à ton conjoint Richard Petit pour la naissance de votre petite Gabrielle!

Vous pourriez aussi aimer...