un magazine web axé sur la culture d’ici

Quoi de neuf au Musée?

Trois expositions pour juillet

Parc Fluvial du Musée maritime du Québec

Par : Justine Millaire

En ce mois d’été, jetons un coup d’œil aux nouveautés dans le monde muséal.

Stanley Février au Musée de Beaux-Arts de Montréal

Le Musée des Beaux-Arts de Montréal présente la collection de l’artiste montréalais Stanley Février, qui explore les dynamiques de pouvoir qui contribue à l’exclusion des artistes « invisibilisés » du monde des arts. Musée d’art actuel / Département des invisibles est une œuvre conceptuelle et performative en réaction à cette exclusion.

CODE BLANC : My-Van Dam, Stanley Février, Maryam Izadifard, Looking Forward, 2021. Photos Jean-Guy Turgeon

Février a acquis au fil des années des œuvres d’art d’artistes de partout dans le monde qu’il expose, chaque fois d’une manière différente, contribuant à partager une pluralité de voix. Selon Février, ce musée nomade a pour objectif « de contribuer au partage du pouvoir dans les institutions artistiques afin de démocratiser leur gouvernance et de décoloniser les récits historiques de l’art ».

Stanley Février sera parfois présent dans l’exposition, interprétant le rôle de directeur général et de conservateur en chef du MAADI. En se servant de ces œuvres comme des intermédiaires pour son propre travail multidisciplinaire axé sur la performance, il célèbre les pratiques des divers artistes exposés.

L’œuvre sera présentée jusqu’au 28 août 2022

Paperholic : Obsession papier à La Guilde

La galerie La Guilde propose l’exposition thématique Paperholic : Obsession papier. Cette exposition s’attarde au papier non pas en tant que support, mais en tant que médium. Onze artistes canadiens contemporains présentent ainsi leur travail sur cette matière omniprésente, mais souvent oubliée.

« Malléable, fragile, parfois capricieux, vivant, le papier est flexible tant dans sa matérialité que dans son aspect conceptuel. Il ouvre des avenues sans fin. Les créations surprenantes que partagent les artistes dans Paperholic : Obsession papier favorisent une réflexion sur les diverses perspectives des champs disciplinaires des métiers d’art et des arts visuels ».

Paperholic: Obsession papier

Les œuvres qui résultent de cette réflexion sont d’une grande diversité. Sculptures, murales, installations et œuvres organiques se croisent dans cette exposition qui repousse les limites du matériau. Et puisqu’il n’existe aucun programme spécialisé consacré à la création d’œuvres de papier, la plupart de ces artistes sont des autodidactes qui ont appris par exploration et expérimentation, ce qui leur donne à chacun un style unique.

L’exposition sera présentée jusqu’au 11 septembre 2022

Le Musée maritime du Québec inaugure son nouveau parc fluvial

Le Musée maritime du Québec (MMQ) a inauguré le mois dernier son nouveau parc fluvial, qui comporte une exposition permanente en plein-air. Cette exposition a pour but de mettre en valeur le patrimoine maritime québécois dans un milieu unique aux abords du St-Laurent.

Vue à vol d’oiseau du parc fluvial du Musée maritime du Québec.

Il n’y a pas que le bord du fleuve qui est à l’honneur dans cette exposition. En parcourant ce espace de près d’un hectare, le visiteur aura la chance de pouvoir découvrir les trois bateaux-musées ainsi que 27 artéfacts de grande taille issus des collections du MMQ. De plus, les installations comprennent une composante numérique grâce à l’Équipée, une visite autoguidée réalisée grâce à la technologie MySmartJourney, incluant quelques puces interactives intégrées sur le parcours.

« Ce nouvel espace invite les touristes, les gens de la région ainsi que les amoureux de patrimoine maritime à sillonner les magnifiques sentiers et vivre une expérience unique et enrichissante en plein air. Pour moi, cet aspect est particulièrement important. Entrer en contact avec notre histoire de façon différente et ludique, en bénéficiant d’un accès privilégié à notre fleuve Saint-Laurent et ses paysages incroyables, c’est une chance inouïe », a mentionné avec fierté le président du conseil d’administration, Simon Mercier.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email