©Films séville

Programmation des RCVQ

Du bon stock en perspective!

15541167_10154797944173844_4552624475765886905_n

©Québec Cinéma

Par : Marie-Christine Jeanty

C’est du 22 février au 4 mars qu’aura lieu la 35e édition des Rendez-vous du cinéma québécois (RCVQ). Cette édition est dédiée à la mémoire du doux géant de notre cinéma André Melançon. Le slogan cette année, « On a du bon stock », fait référence aux 340 films (documentaires, longs, moyens et courts métrages) qui seront présentés dont 111 en première et 33 lors d’événements gratuits. Les projections, cette année, auront lieu à la Cinémathèque québécoise, au cinéma Quartier Latin, au Pavillon Judith-Jasmin (UQÀM), au Théâtre Maisonneuve (PDA) ainsi qu’à l’espace dédié à la réalité virtuelle en collaboration avec le Centre Phi. Il y aura aussi le Bistro SAQ  (salle Normand Mclaren de la Cinémathèque) où de nombreuses rencontres seront animées encore une fois cette année par Marie-Louise Arsenault.

Le porte-parole cette année est le dynamique comédien Pierre-Luc Funk. Les RCVQ, cette année, sont plus que jamais tournés vers l’avenir tant à travers sa programmation audacieuse, mais aussi dans sa programmation PRO avec un volet important dédié aux médias interactifs, aux effets visuels et à la réalité virtuelle. Fait intéressant à noter, au niveau des courts métrages, les programmateurs ont atteint la parité et du côté court métrage étudiant, les jeunes femmes prennent le leadership!

16508979_1399105050121243_7815372232304567738_n

©ctvm

La programmation

Le coup d’envoi du Festival sera donné au Théâtre Maisonneuve (PDA) avec la première (en simultané à Sherbrooke, Québec, Trois-Rivières et Saguenay) du dernier film de Patrick Sauvé, Ça sent la coupe, mettant entre autres en vedette Louis-Josée Houde, Émilie Bibeau, Louis-Philippe Dandenault et Julianne Côté. Un film autour duquel plusieurs activités sont organisées dans le cadre des RCVQ : le Tournoi des Pas D’Talent entre autres.

Les Soirées Tapis Bleu proposent au public des grandes premières de films en présence de leurs créateurs tels que BGL de fantaisie de Benjamin Hogue et Tuktuq de Robin Aubert. La trentaine de longs de fiction sont répartis en trois séries : Nouveaux Regards (17 premiers films), Horizons (réalisations anglophones et coproductions internationales) et les Incontournables ( les films qui ont fait 2016). De plus, dans le cadre du 375e de Montréal, le Rendez-Vous Classique invite le public à redécouvrir Maurice Richard de Charles Binamé, Léolo de Jean-Claude Lauzon et Jésus de Montréal de Denys Arcand. Du côté documentaire, les RCVQ proposent 36 grandes premières (du court, moyen et long métrages) comme The Patriarch’s Room de Danae Elon, Échos d’Istanbul de Giula Frati et En cavale de Mathieu Arsenault.  Il y a aussi la série des valeurs sûres (essentiels de 2016) et regard sur le monde (10 films pour mieux comprendre la complexité de notre société).

12771922_1014767881924324_3023612220436186550_o© Maryse Boyce

Quant aux courts, c’est une production foisonnante qui sera de nouveau mises en valeur dans le cadre du Gala Prends ça court! Cette 14e édition sera animée par Pierre-Luc Funk et Léa Labrèche-Dor. Il y a donc 244 courts métrages (dont  29 étudiants) qui seront présentés dans le cadre des RCVQ. Les Rendez-vous proposent aussi cette année une plus grande incursion dans la réalité virtuelle avec huit œuvres à l‘Espace Rendez-Vous et une version POP-Up du Jardin Virtuel du Centre Phi.

Discussions et rencontres

Il y aura des 5 à 7 en compagnie des artistes et artisans de notre cinéma : sous forme de rencontres éclatées et de tables rondes. Il y a bien sûr les incontournables leçons de cinéma avec entre autres André-Line Beauparlant, Podz et Anne Dorval. Les Nuits RCVQ seront l’occasion pour les cinéphiles de faire la fête avec différentes thématiques, mais aussi des lectures publiques autour par exemple de la diversité avec Speak White, be white?, du street impro animé par Jean Sébastien Girard , un espace mixologie et bien plus encore! Dans le cadre de la Nuit Blanche, les RCVQ vous proposent la Nuit qui Fesse, une soirée déjantée qui frôle avec l’univers grivois du cinéma québécois.

C’est donc un rendez-vous dès le 22 février pour le grand public et où les PROS ne sont pas en reste avec des thématiques très modernes comme le contenu interactif,  les effets visuels, la réalité virtuelle,  les webséries… et j’en passe. Pour plus d’infos, visitez le rcvq.quebeccinema.ca .

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...