Première de Matt Holubowski au MTELUS

Se laisser transporter par la vague Holubowski

© Auréa Gamboa /MatTv.ca

Par : Myriam Bercier

Matt Holubowski a lancé son troisième album, Weird Ones, le 21 février dernier. Qui dit nouvel album dit également nouvelle tournée. Sa première montréalaise a eu lieu hier soir, 4 mars, au MTELUS à Montréal.

Sa voix douce et son univers musical unique ont envahi le MTELUS comme la neige envahit le ciel lors d’une tempête de neige, nous hypnotisant par le fait même. Il nous a fait flotter dans son ciel lumineux avec une douceur et une intensité qu’on ne peut pas associer à une multitude d’artistes. Cet album vient d’un endroit plus sombre, soit la période après sa tournée pour Solitudes, son deuxième album, qui l’a laissé vidé et épuisé. Weird Ones lui a permis d’atteindre « un endroit plus coloré, plus joyeux ». Il vise également à rassembler tous les gens qui apprécient l’anticonformisme « mais qui ne l’expriment pas ouvertement ».

On a pu le voir très à l’aise sur la scène, passant de moments plus doux à plus intenses sans difficulté, transportant la foule avec lui. L’homme timide que l’on a découvert à La Voix s’est transformé en un musicien à l’aise qui sait qu’il a sa place sur une scène. Il a offert chacune des chansons de son nouvel album, ainsi que quelques chansons des anciens albums, dont L’imposteur, parue sur Solitudes. Cette dernière parle du sentiment d’imposteur de prendre la place de quelqu’un qui a travaillé toute sa vie pour quelque chose, alors que le personnage de la chanson a l’impression d’être arrivé rapidement et de prendre sa place. Une métaphore sur son expérience de La Voix, peut-être?

Le public a pu (re)découvrir que Matt Holubowski est un artiste de grand talent puisqu’il a revisité certaines de ses chansons pour les offrir au public. Des chansons comme The King par exemple ont subi une métamorphose : elle était plus parlée, avec une finale qui déménageait plus que sur l’album. Le chanteur a également démontré que ses chansons et son univers musical en général se transportent très bien de l’album à une grande salle comme le MTELUS.

Cette soirée s’est déroulée dans la douceur, l’humour et le franglais. Sa première partie a été assurée par Dan Mangan, qui est venu réchauffer la foule avec ses chansons folk assez agréables à l’écoute et par ses anecdotes.

Matt Holubowski se lance dans une nouvelle tournée. Pourrez-vous réussir à attraper des billets avant qu’ils ne s’envolent?

© Auréa Gamboa /MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...