Première de Humans de Circa

Un spectacle chamboulant d’humanité et de limites repoussées

© Gabriel Talbot/MatTv.ca

Par : Myriam Bercier

Mardi le 5 novembre 2019 a eu lieu la première du spectacle de cirque Humans, de la compagnie Circa, à la TOHU. Circa est une troupe de cirque australienne de renommée mondiale qui a vu le jour en 2004. Elle a visité une quarantaine de pays et fait des pirouettes devant plus d’un million de personnes. La troupe mélange la danse, le cirque et le théâtre grâce à Yaron Lifschitz qui les dirige de main de maître.

Pour entrer dans la salle de la TOHU, les spectateurs doivent passer dans un couloir où des hauts faits du monde du cirque sont affichés, notamment des costumes et des images représentant des spectacles importants. Puis, lorsqu’il entre dans la salle, le public tombe face à face avec une scène des plus épurées qui soit : une scène circulaire, sans aucun décor, aucun accessoire de cirque visible (tout au long du spectacle, les acrobates n’utiliseront que leur corps, sauf pour l’utilisation momentanée d’un trapèze, d’une corde et de tissus). Rien d’autre que le plancher et des lumières un peu crues font face à moult rangées de sièges. Sur scène, les acrobates se succèdent. Ils se mettent devant les spectateurs qui prennent place et attendent le début du spectacle, et se dénudent et se rhabillent de manière méticuleuse chacun à leur tour.

Puis, le spectacle commence. Tout au long du spectacle, les artistes jouent avec les limites corporelles acceptables pour le public : ils passent fréquemment près de se blesser, notamment en faisant des culbutes qui ne se terminent pas avec un atterrissage sécuritaire. Cela crée un suspens ou une stupéfaction à chaque cascade; on sent et entend le public retenir son souffle face à toutes ces acrobaties risquées. Les athlètes font preuve d’une très grande précision dans leurs culbutes, notamment lorsqu’ils sont cinq à sauter en même temps par-dessus l’un de leurs comparses sans anicroc. Les artisans défient en effet les limites du possible, notamment en marchant sur les têtes d’autres athlètes debout et en faisant une tour humaine de trois personnes debout (qu’ils récidivent à faire jusqu’à quatre fois dans le spectacle). Ils impressionnent le public par la force impressionnante qui suinte de leurs prouesses.

La compagnie Circa, avec cette création, se questionne sur les charges (émotionnelles ou physiques) que peut supporter un être humain. Le message est très bien reçu et compris, notamment par certains gestes posés par les athlètes envers les autres ou encore par les acrobaties mises en scène, comme lors de la finale alors que certains acrobates répètent les mêmes acrobaties sans cesse de manière subite et incontrôlée. De plus, l’aspect plus agressif de certains numéros alimentent bien le message. Certains numéros misent plutôt sur la douceur ou la langueur, ce qui donne un tout autre aspect au spectacle.

Bref, si vous avez la chance d’aller voir Humans de Circa, vous ne le regretterez pas. Votre seul regret risque d’être de ne pas avoir assez d’yeux pour tout voir lorsque les dix acrobates sont sur la scène en même temps.

Crédit photo : Gabriel Talbot/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...