Plateau double Gab Bouchard et Thierry Larose

Un spectacle intime mais énergique dans l’église de Lavaltrie

© Image promotionnelle du spectacle de Gab Bouchard et Thierry Larose

Par : Myriam Bercier

Le samedi 3 octobre a eu lieu le spectacle en plateau double de Thierry Larose et de Gab Bouchard à l’église de Lavaltrie. Ce spectacle était en formule hybride, donc une partie du public était sur place alors que l’autre était bien au chaud dans leur maison. C’est d’ailleurs dans mon lit, accompagnée de mon chat, que j’ai écouté ce spectacle (le dernier avant longtemps?).

© Thierry Larose, photo tirée de sa page Facebook

C’est Thierry Larose qui a ouvert le bal. Le jeune homme de 21 ans a offert quelques chansons dans un style indie très appréciable. Le set-up et les arrangements du spectacle ont permis aux spectateurs de bien saisir les paroles du jeune musicien. C’est après la quatrième chanson qu’il s’est vraiment adressé à la foule :

« Avec la lumière, je vous vois pas, mais la caméra là, je la vois. C’est stressant un peu, c’est comme de jouer pour un robot », a-t-il alors lancé.

C’est à ce moment-là qu’il a réalisé qu’il n’avait nommé aucune des chansons qu’il avait joué jusque-là, ce qu’il s’est empressé de corriger. Nous avions donc pu entendre Cache-cou, Cantaloup, Club vidéo et la prochaine à venir était Rachel.

Il a avoué avoir sorti uniquement quatre chansons en ligne jusqu’à présent, mais que son premier album était prêt et sortira « quand le bon temps arrivera. » Il a pris le temps, entre deux chansons, de saluer sa famille, dont sa sœur « qui revient aujourd’hui d’Europe. » « Je serais le pire à la télé, je voudrais saluer tout le monde », a-t-il lancé avant d’entamer la dernière chanson de son spectacle.

Sa musique douce mais parfois énergique a bien mis la table pour le deuxième artiste de la soirée, Gab Bouchard.

© Gab Bouchard, photo trouvée sur sa page Facebook

Après un entracte, Gab Bouchard est entré sur scène, vêtu de jeans, d’un coton ouaté gris et du drapeau de Lavaltrie noué autour de ses épaules comme une cape. « M’avez-vous reconnu? Je suis habillé en Jérôme 50! », a-t-il lancé d’entrée de jeu, donnant ainsi le ton à son set à venir. Ceux qui connaissent bien Gab Bouchard ont rapidement remarqué un gros changement chez lui : celui qu’on reconnaissait notamment à sa coupe bol bleachée, s’est présenté avec les cheveux entièrement bruns. Il n’a pas laissé cela passer sous silence, ajoutant rapidement : « C’est aussi mon premier show avec les cheveux bruns, je suis un peu stressé, soyez pas trop durs avec moi! »

Il s’est donc lancé dans une revisite de la plupart des chansons présentes sur son premier album, Triste pareil, mais les auditeurs habitués à ses chansons auront rapidement remarqué qu’il en a changé un peu la sonorité. Le jeune homme a une très belle énergie sur scène, ses chansons donnent envie de danser, même ses plus tristes (comme Astronaute notamment), et ce, malgré des textes empreints de tristesse (Triste pareil reste un album de rupture après tout!). Gab Bouchard a une très belle aisance sur la scène malgré son jeune âge. Il a également offert deux nouvelles chansons qui ne figurent pas sur son album, dont une à saveur plus politique dans laquelle on l’entend dire « je chiale, on chiale, mais on se bouge pas d’un pouce! » qui colle bien avec l’actualité #justicepourjoyce et le mouvement Idle No More qui a repris fortement après la mort de l’Atikamekw Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette.

Comme dernière chanson, il a décidé d’interpréter Femme de rêve de Claude Dubois. Puis, le public continuant de l’appeler à la fin de cette chanson pour un rappel, on a pu le revoir remonter sur scène. Or, il a rapidement annoncé : « Je vais juste venir faire des jokes parce que j’ai pu de tounes de préparées! » Il a donc fait une blague, dont il a raté le punch à ses dires. Il a donc voulu se reprendre en en faisant une autre pour se rattraper et a finalement quitté la scène en disant « Non, j’en ferai pas finalement bonne soirée! » avec toute l’aisance et la candeur qu’on lui connaît.

Bref, ce spectacle était une réussite à proprement parler. En espérant revoir ces artistes rapidement sur une scène…

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...