Paul F. Tompkins au Zoofest

Rire à en avoir mal aux côtes

1403015_10151900249846749_1139578601_o

©Bex Finch

Par Marie-Ève Venne

J’ai eu la chance d’assister jeudi dernier au spectacle de l’humoriste américain Paul F. Tompkins, surtout connu pour ses podcasts ne manquant pas de mordant. Rassemblés dans l’intime salle du Théâtre Mainline, les spectateurs étaient déjà fébriles avant même son apparition sur scène. S’avançant vers le public dans un costume trois pièces ultra élégant, le comédien a rapidement donné le ton à la soirée. Se lançant sans attendre dans un monologue sur le sélect club pour magiciens Magic Castle, il a su nous faire rire en plongeant dans l’absurde sans jamais perdre son fil conducteur. Tout a long de la soirée, il a servi de lien entre chaque numéro en empruntant un personnage différent à chacune de ses apparences.

Ayant également invités d’autres humoristes à se joindre à lui, Tompkins nous a permis de découvrir des talents rares de la relève. Je pense en

particulier à Debby, une jeune femme d’à peine 5 pieds à l’allure androgyne et n’hésitant pas à jouer sur ce dernier point afin de faire rire les gens sur place. Elle n’a également pas hésité à plonger dans un aspect plus personnel en parlant son père à plusieurs reprises, et ce pour évoquer des situations pour le moins embarrassantes. Par la suite, ce fût autour de Kevin de prendre place sur scène avec son apparence d’éternel adolescent portant une casquette à l’envers. Il a su également conquérir rapidement le public avec son humour (trop) cru et sans détour, allant jusqu’à comparer les attributs reproducteurs du chanteur Prince à ceux d’une licorne magique (!) Je ne peux passer sous silence la participation du Canadien Marc Little, qui a su performer le numéro d’humour le plus absurde et hilarant qu’il m’ait été donné de voir. En effet, qui d’autre aurait pu penser à réciter pendant plus de cinq minutes une chanson ventant les mérites de lancer son point dans les airs avant de se promener dans le foule sans reprendre son souffle? Oui vous avez bien lu, on était à ce moment dans un tout autre degré d’humour!

La soirée s’est conclut après une dernière apparition de Tompkins, nous faisant réaliser qu’une heure n’était définitivement pas assez pour une soirée de ce calibre. On veut encore toujours plus!

Vous pourriez aussi aimer...