Chronique littéraire : L’autre reflet

Patrick Senécal, toujours au sommet!

IMG_0139

©Maryse Phaneuft/MatTv.ca

Par: Anny Lemire

Il semble bien que rien ne peut freiner Patrick Senécal dans sa productivité! En effet, le 24 octobre dernier avait lieu le lancement de son dix-huitième roman (!), toujours sous l’égide des éditions Alire. C’est dans le décor pastel du Robin des bois, sur la rue Saint-Laurent, qu’a eu lieu cet événement majeur. Pour l’occasion, plusieurs centaines de personnes étaient sur place afin de célébrer cette réussite avec l’auteur. Les gens présents pouvaient également se procurer des copies de son plus récent opus, L’autre reflet, afin de les faire dédicacer. Une lourde tâche dont Senécal s’est acquitté avec plaisir et générosité.

L’Autre reflet nous permet de constater rapidement que le Drummondvillois n’a pas perdu sa plume. Même si la trame narrative semble très lente au début, la recherche est poussée et les personnages sont déjà très réalistes. Michaël Walec ne rêve que d’une chose : écrire un thriller noir qui aura du succès. Malheureusement, il ne semble pas être en mesure de décrire les scènes de ce dernier avec la violence et la vraisemblance nécessaires à un tel succès. Sa vie basculera quand il fera la connaissance de Wanda, alors qu’il enseigne le français au centre de détention pour femmes. En s’inspirant de sa nouvelle (assez mal écrite!) dans laquelle elle relate un meurtre qu’elle a commis, il réussira à créer un premier jet totalement déroutant et imprégné de véridicité qu’il finira par publier. Ce sera alors le début de sa longue descente vers l’enfer.

IMG_0138

Plus le récit avance, plus on se retrouve plongé au cœur d’événements aussi dérangeants que dégoûtants. Passé maître, il y a longtemps, des scènes de ce genre, Senécal se surpasse avec des scènes encore plus crues, imagées avec encore plus de violence qu’à son habitude. Par la force de son écriture, il nous entraîne dans le plus profond du désespoir, dans les abysses les plus noires que nous n’ayons jamais vues. En mettant le nez dans ce thriller noir, on peut naturellement s’attendre à beaucoup de sang et de massacres, mais on peut aussi s’attendre à une grosse réflexion sur les auteurs et le monde de l’édition. Tout comme Mike Walec, Senécal signe un sublime coup de poing qui fera un énorme tabac dans le milieu littéraire.

Si vous n’avez pas pu mettre le grappin sur une des copies disponibles lors de la soirée de lancement, L’autre reflet sortira en librairie le 3 novembre prochain.

Crédit photo: Maryse Phaneuft/MatTv.ca

Texte révisé par: Marie-Êve Brisebois

Vous pourriez aussi aimer...