PACE THE BEAT : Quand la cause nous tient à cœur

Une artiste qui a le cœur sur la main

thumbnail_19894718_10155337785362203_6976052077728487347_n (1)
© Chronos Films

Par : Marie Eve Archambault

Pour cette troisième édition, l’artiste May Wells poursuit le projet Pace the beat où près d’une soixantaine d’artistes se sont mobilisés afin d’aider à amasser des fonds pour la fondation du CHUM dans leurs recherches médicales pour les maladies du cœur et la Société de recherche sur le cancer. Pour l’occasion, MatTv s’est entretenu avec la chanteuse pour vous faire connaître cette idée innovatrice qui vise à donner au suivant.

À l’âge de 16 ans, May Wells a été diagnostiquée avec des problèmes cardiaques. En 2015, ses problèmes se sont aggravés et elle a dû se rendre rapidement à l’hôpital où il lui ont diagnostiqué une bradycardie avec bloc AV. Pour vous vulgariser le tout, son cœur bat plus lent que la moyenne où il arrête une trentaine de fois par jour de 1 à 10 secondes. Cette même année, elle apprend que l’hôpital lui installera un pacemaker. « Je ne me vois pas avoir un pacemaker et que tout s’arrête là. Moi, je peux redonner à l’hôpital qui va m’opérer. Comme j’ai été opérée au CHUM, j’ai décidé de donner à la fondation du CHUM pour des recherches médicales et des maladies du cœur.»

Consciente que les gens sont sollicités en tout temps, elle se devait de trouver une idée qui inciterait les gens à donner généreusement.  Le côté innovateur de cette idée, c’est qu’elle ne vise pas seulement une collecte de fonds, mais elle se veut un mouvement rassembleur. « Pour inciter les gens aux dons de 30 $, je voulais que ça vaille la peine. Ils ne vont pas seulement aider la cause, ils vont recevoir quelque chose pour eux. On leur offre une belle liste d’écoute d’artistes variés. Je trouve que c’est donnant-donnant pour toutes les parties. Pour moi, c’est un beau mouvement de gang. C’est une autre façon de contribuer à la découverte de nos artistes d’ici. Il y a des gens qui auront peut-être même des coups de cœur. Même moi, il y a des artistes que je ne connaissais pas et finalement, ils entrent dans ma campagne et je fais : ”Ayoye! Je suis rendue fan!” »

thumbnail_IMG_0877
© Renaud Vinet-Houle

Modèle à suivre

Le 24 septembre prochain, May Wells ira courir un 10 km au Oasis Rock ‘n’ Roll dans l’optique d’atteindre son objectif de 5000 $ pour la cause. « J’aurai peut-être la drive que j’ai besoin en sachant que j’ai amassé le 5000 $ lorsque je vais courir mon 10 km. » Malgré son problème de cœur, cela ne l’empêche pas de courir pour la bonne cause : « Tu as deux façons de voir la vie : positivement ou négativement. Lorsque tu arrives face à des embûches, tu as le choix de le prendre positivement ou non. Il faut relativiser. »

Elle travaille sur le projet et ses idées de grandeur ne la freine pas du tout. Au contraire, elle aspire à ce qu’au fil des années, le projet prenne de l’ampleur, certes, mais qu’elle ait la même crédibilité qu’un artiste plus gros qu’elle en notoriété :

« Je crois que je ne peux pas être mieux placée pour parler des maladies du cœur puisque j’ai un pacemaker. Mais j’ai envie aussi d’avoir un impact positif. Tu peux changer le monde à ta façon, il faut juste que tu trouves la façon qui t’accommode le plus.  Je veux aussi influencer les jeunes comme moi qui ont beaucoup de drive à vouloir s’impliquer. C’est cool de redonner à la société. Je suis tannée des stéréotypes où les musiciens n’accomplissent rien. Les jeunes qui veulent s’impliquer et qu’ils ont des idées de grandeur peuvent le faire. C’est un beau mouvement, et je veux inviter les gens à faire leur part dans la société d’une façon ou d’une autre. J’entends beaucoup de personnes chialer, mais ils font peu de choses. Je suis une personne qui se dit qu’il y a plus de solutions que de problèmes dans la vie. Tu peux changer de quoi dans la société si tu le veux. Installe-toi et planifie-le. »

Sans titre
© Pace the beat

Vous pouvez donner à PACE THE BEAT jusqu’au 24 septembre prochain sur le lien suivant : https://www.yoyomolo.com/pace-the-beat-2017. Un don de 30 $ vous permettra de recevoir la playlist qui comprend des chansons d’artistes notamment May Wells, Ariane Laniel, Ian Lee, On a crée un MONSTRE et Charlène Blanchette pour ne nommer que ceux-ci. Vous trouverez également sur ce lien ci-dessus la liste complète des artistes impliqués pour la cause. Tous les profits iront à aider la Fondation du CHUM dans leurs différentes recherches médicales pour les maladies du cœur et la Société de recherche sur le cancer.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...