un magazine web axé sur la culture d’ici

Nouveauté Séries Plus

Haute démolition en ondes cet hiver

Séries Plus
Crédit photo : Kevin Lalancette

Le tournage de la nouvelle série Haute démolition est entamé depuis peu. Après Manuel de la vie sauvage, Séries Plus refait équipe avec KOTV afin d’adapter au petit écran le deuxième roman de Jean-Philippe Baril Guérard.

Nouveauté Séries Plus
Crédit photo : Danny Taillon

Réalisé par Christian Laurence, Haute démolition, c’est la rencontre entre le personnage Raph (Étienne Galloy), un humoriste, et Laurie (Léane Labrèche-Dor) qui n’a pas poursuivi son rêve de devenir autrice. Malgré leurs personnalités opposées, cette union fusionnelle permet un épanouissement personnel et professionnel, mais hélas, ça ne durera pas. Lorsque Laurie met fin à la relation, tout chamboule, et c’est ce que découvriront les téléspectateurs cet hiver à travers les six épisodes de 60 minutes.

Pour donner aux médias un avant-goût de cette histoire d’amour entre deux personnages qui évoluent dans le milieu de l’humour, les médias ont pu passer un moment entouré de l’équipe extraordinaire et ô combien drôle que forment Étienne Galloy, Léane Labrèche-Dor, Irdens Exantus, Guillaume Gauthier, Éric Bernier, Michel Charette, Bruno Marcil, Hélène Bourgeois Leclerc et plusieurs autres (ceux présents lors de cette journée : Jean-Philippe Baril Guérard, Christian Laurence, Étienne Galloy et Guillaume Gauthier, Léane Labrèche-Dor et Carolanne Foucher).

Haute démolition
Crédit photo : Danny Taillon

Le point de rencontre des journalistes fut la base du tournage, plus précisément le parc Jeanne-Mance, au coin des rues Duluth et de l’Esplanade. À cause de la pluie intermittente, l’équipe de production avait érigé une petite tente, mais au final, dame nature a coopéré, facilitant la prise de photos et les rencontres avec les comédiens sans que personne ne soit trempé!

série Haute démolition
Crédit photo : Danny Taillon

Le deuxième rendez-vous fut donné dans un bar de la rue Saint-Laurent, où l’équipe se préparait à tourner la première scène de l’épisode 2. Raph fait un stand up dans un comedy club, et cette scène permettait de voir l’ampleur de cette production à grand déploiement. Le plateau grouillait de monde, et c’était beau de voir toutes ces personnes passionnées travailler ensemble. Pour mettre toutes les chances de leurs côtés, les journalistes, le crew et même les acteurs portaient le masque, malgré les assouplissements des derniers mois.

L’adaptation de l’œuvre a été facilitée par l’ouverture de l’auteur qui a un don pour raconter des histoires audacieuses, peu importe le médium, en plus d’être capable de se détacher de son œuvre. Et parce que les acteurs choisis avaient le talent qu’il fallait, les défis du stand up furent relevés avec aisance. En collaboration avec Suzie Bouchard, une pro du stand up et de l’impro, ces derniers se sont impliqués dans le processus d’écriture des textes assurant ainsi que les blagues coulent. Autre défi de taille, tourner de jour et de nuit afin de permettre une certaine authenticité par rapport au contexte (bars, alcool, etc.).

Tombez en amour avec les personnages par l’entremise de la série diffusée cet hiver ou encore procurez-vous le roman en librairie depuis lundi.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email