PRIX ÉCRANS CANADIENS 2014

Le talent d’ici propulsé sur tous les écrans

IMG_5347

©Jihef Portelance/MatTv.ca

Par Isabelle Dominique Kroeh

C’est lundi dernier que l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé au Québec les finalistes des prix Écrans canadiens 2014. 94 statuettes en télévision, 7 en médias numériques ainsi que 22 trophées pour le cinéma seront remis le dimanche 9 mars prochain sur les ondes de CBC. Au total, 156 Québécois sont en nomination cette année.

Les prix Écrans canadiens résultent d’une fusion entre les défunts prix Génie (pour le cinéma francophone et anglophone) et les Gemini (pour la télévision et les médias numériques anglophones). Le président du conseil d’administration de l’Académie au Québec, M. Richard Speer, a félicité les nombreux finalistes. « J’aimerais d’abord souligner qu’en cinéma, sept productions et coproductions d’ici sur un total de huit films, sont en lice pour le meilleur long-métrage. Je suis fier de constater que notre talent et notre savoir-faire contribuent à enrichir la production à travers le pays. Les prix Écrans canadiens sont un incontournable pour les films québécois puisqu’ils offrent une vitrine exceptionnelle tant sur la scène nationale qu’internationale. »

Patrice Lachance, directrice de l’Académie au Québec, a elle aussi présenté ses éloges aux artistes d’ici : « Encore une fois, le talent d’ici est propulsé sur tous les écrans. Et avec cette édition, nous bâtissons une présence forte provenant du Québec qui fait la démonstration de la créativité, de l’imagination, de l’expertise de nos artistes, de nos artisans tant en cinéma qu’en télévision et qu’en médias numériques. »

 

Denis Villeneuve : grand favori

1608591_10151924716473520_598536970_n-2

©Jihef Portelance\MatTv.ca

Avec non moins de dix nominations, c’est Enemy de Denis Villeneuve qui domine, suivi de près par Tom à la ferme de Xavier Dolan, nommé huit fois, Maïna de Michel Poulette et Gabrielle de Louise Archambault, nommés six fois, The F-Word de Michael Dowse et Le démantèlement de Sébastien Pilote, tous deux nommés cinq fois ainsi que Louis Cyr : l’homme le plus fort du monde de Daniel Roby et The Grand Seduction de Don McKellar, nommés chacun quatre fois. Sans oublier les films Rouge sang, Amsterdam, Triptyque, Whitewash, Upside Down L’autre maison, La légende de Sarila, Le météore et Roche papier ciseaux, qui ont reçu entre une et trois nominations.

En entrevue, Denis Villeneuve mentionne l’importance de recevoir ces nominations. Pour lui et pour bien des artistes, les remises de prix et la participation à des cérémonies comme celle-ci sont symboles de reconnaissance des pairs et du public. Villeneuve reconnaît le rôle de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) qui investit dans le cinéma. Il trouve d’ailleurs primordial qu’il y ait cette volonté politique d’encourager le cinéma, sans parler du support non négligeable qu’accordent les médias québécois à la scène culturelle québécoise : une réalité qui n’est tristement pas la même ailleurs au pays.

 

C’est à Toronto que seront dévoilés les grands gagnants. Pour une deuxième année consécutive, l’animateur de la soirée sera le comédien, producteur, réalisateur et scénariste canadien Martin Short.

2014_CSA_Poster FR

La cérémonie se tiendra le 9 mars prochain et sera retransmise par le réseau CBC. Soyez au rendez-vous pour découvrir les lauréats de cette majestueuse soirée.

Et vous, quelles sont vos prédictions?

 

#CdnScreen14 

Vous pourriez aussi aimer...