TD musiparc : Ludovick Bourgeois

TD musiparc : un arrêt obligé cet été

© Auréa Gamboa/MatTv.ca

Par : Marie Eve Archambault

Les nostalgiques de spectacles auront l’occasion de consommer un peu de musique d’ici la réouverture des salles. Cet été, les ciné-parcs se transformeront en musiparc afin de permettre à certains artistes de pouvoir renouer avec la scène. C’est le cas notamment de Marc Dupré, Roxane Bruneau, Ludovick Bourgeois, 2Frères, Matt Lang et plusieurs autres.

Pour être franche, je n’étais pas certaine de l’idée. Mon entourage me déconseillait de tenter l’expérience. Je voulais vivre au moins une fois cette initiative. Alors, mercredi dernier, je suis allée voir Ludovick Bourgeois au TD musiparc de Bromont.

En arrivant sur le site, j’ai remarqué que la configuration permettait facilement de respecter la distanciation sociale de 2 mètres. Les gens semblaient heureux de pouvoir enfin faire une sortie en famille. Le bonheur était au rendez-vous.

Je suis arrivée à 19 h 30, à l’ouverture des portes, et une bonne trentaine de voitures m’avaient devancée. Cependant à mon grand regret, seulement cinq voitures m’ont suivie. J’aurais sincèrement cru que les personnes auraient été plus au rendez-vous. Il faut dire que les billets coûtent 74,50 $ en admission générale. Lorsque tu n’as pas de famille, cela revient à une activité plutôt dispendieuse. Est-ce la raison pour laquelle il y avait si peu de gens? Je l’ignore! C’est le facteur auquel j’ai pensé.

Sur le coup de 21 h, Ludovick Bourgeois est monté sur la scène tout feu, tout flamme. Dès la première chanson, il a invité les spectateurs à klaxonner après chaque chanson.  « Quand vous allez retourner sur les routes, vous allez être tous impatients sur vos klaxons. Vous êtes plus intenses que Québec. C’est probablement parce que vous êtes proches de Montréal », a-t-il dit en rigolant d’entrée de jeu.

Le chanteur, âgé de 26 ans, en a profité pour présenter ses nouvelles pièces tirées de sont album sans oublier les amateurs des BB. Ils auront eu la chance d’entendre Donne-moi ma chance, T’es dans la lune, Seul au combat, Fais attention et Tu ne sauras jamais.

Le bonheur aux lèvres

© Auréa Gamboa/MatTv.ca

Son but mercredi soir était simple : il voulait transmettre son sourire et son bonheur de pouvoir jouer devant des gens. Bien qu’il reçoit l’énergie des festivaliers différemment, la connexion avec le public était totalement au rendez-vous. Après s’être interrogé sur l’impact du spectacle sur la batterie de nos voitures, un homme lui a lancé qu’il y avait pensé et il avait apporté avec lui son booster pack. « Si ta batterie te lâche, tu ne pars pas d’ici. Si toi, t’as amené ton booster pack, charge 25 sous à ceux qui en ont besoin, tu vas te faire un peu d’argent. »

C’est probablement ce que j’ai aimé le plus de mon spectacle. Il était sorti de son confort, ce qui lui a permis de sortir de ses discours habituels. C’était naturel. C’était agréable de l’entendre parler au public. Je me suis réellement amusée avec mon klaxon et visiblement, je n’étais pas la seule.

Pour ceux et celles qui chialent sur le concept, il faut comprendre que le plaisir, c’est toi qui le crées dans ton automobile. Je conviens qu’il y a quelques lacunes au niveau du son. De dehors, j’entendais la musique, mais pas la voix. Dans ma voiture, j’entendais les guitares, mais mal le drum dans ma radio. Alors, j’ai souvent alterné. Certains avaient apporté une radio portative pour vivre le spectacle à l’extérieur. Une alternative qui aurait peut-être réglé mon problème de son. Mon conseil : il faut l’essayer au moins une fois.

Il reste deux semaines à l’expérience TD musiparc. Pour plus d’informations, visitez le site de l’événement « musiparc ».

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...