Chronique littéraire : Miss Dumplin

La beauté n’est pas un poids

miss dumplin

©Christy Archibald

Par : Anny Lemire

Lors de mes lectures, il arrive que certains romans me prennent vraiment par surprise. Certains ouvrages en apparence anodins finissent par me bouleverser profondément. Souvent, je finis par trop m’attacher aux personnages ou à l’histoire; je vis alors les mêmes peines qu’eux et les mêmes joies. Cela peut réellement affecter mon moral et au final, je termine la lecture et je suis bouleversée, car j’ai l’impression d’avoir perdu mes amis.

Ce fut le cas de Miss Dumplin par Julie Murphy. Ce roman américain vient tout juste d’arriver sur les tablettes francophones. Publié aux éditions Balzer + Bray (Harper Collins) dans sa version originale, ce sont les éditions Michel Lafon qui se chargent de sa traduction française. Numéro 1 des ventes au New York Times et lauréat des prix Romantic times du meilleur roman jeunes adultes 2015 ainsi que du meilleur roman YALSA pour jeunes adultes de 2016, Miss Dumplin (simplement Dumplin dans sa version originale anglaise) est tout simplement saisissant.

miss dumplin

©Illustration Daniel Stolle/Couverture du livre

Willowdean Dickson est une jeune adolescente texane de seize ans qui s’autoproclame grosse, mais qui s’accepte quand même asssez bien. Jusque-là rien de vraiment extraordinaire : elle passe son temps en compagnie de sa meilleure amie, Ellen Dryver, et adore Dolly Parton. Elle vit seule avec sa mère à la suite du décès de sa tante Lucy (chose que Will a beaucoup de difficultés à accepter) et travaille dans une chaîne de restauration rapide. Chez Harpy’s (le restaurant où elle bosse), elle fera la connaissance de Bo Larson. Bo vient d’une école privée, il est un ancien joueur de basketball et il est vraiment beau gosse.

Willowdean, comme beaucoup d’autres filles, sera très attirée par ce mystérieux jeune homme, mais quand celui-ci commence à s’intéresser à elle, elle ne sait plus comment réagir. De fil en aiguille, ils débuteront une relation intime plutôt secrète, mais cette situation amènera notre charmante héroïne à se questionner sur elle-même. Elle ne comprend pas vraiment comment un beau garçon comme Bo peut la trouver jolie et commence à voir tous ses propres défauts. Ironiquement, cela la poussera à s’inscrire au concours de beauté annuel de sa ville pour prouver à tout le monde que la vraie beauté, ce n’est pas un poids.

miss dumplin

©Page Facebook officielle

Bien évidemment, ce genre d’histoire a été entendue maintes fois, mais il y a quelque chose dans la voix de Willowdean qui change la donne. Elle m’inspire, j’ai envie d’être son amie, j’ai envie de m’époumoner à chanter Jolene avec elle dans son auto. Je crois également qu’une partie de l’histoire de la jeune Texane pourra en toucher plus d’un. Le surplus de poids n’est jamais un sujet facile à aborder, les gens ont encore beaucoup de préjugés envers cela, et c’est à la limite tabou. Je crois que le message que ce roman fait passer aux jeunes est très beau et vrai. Tu as envie d’un bikini body? Alors porte un bikini! Il n’y a pas de limite de poids à un bikini, si tu te sens belle et fière et que tu t’aimes comme tu es, ne laisse pas les autres te changer!

Je le recommande surtout aux adolescents. Ce n’est pas un secret que cette phase de vie est difficile à vivre, car on est constamment jugés. Si ce roman peut apporter un peu de réconfort à ceux-ci, j’en serai très heureuse. Sinon, même si vous êtes adultes ou si vous êtes du genre fanatique de John Green, Maureen Johnson ou de Rainbow Rowell, je vous le conseille fortement!!

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...