Michel Rivard, conteur

Le chanteur reprend son spectacle L’origine de mes espèces chez Duceppe

© Jean Charles Labarre

Par : Stefan Puchalski

Il est difficile à dire s’il s’agit d’une idée originale. Après tout, il n’y a rien de neuf sous le soleil. Par contre, l’astuce est de combiner le conte à la chanson pour en faire un spectacle, à savoir L’origine de mes espèces. Michel Rivard, qui joue le personnage du même nom, va faire du théâtre musical en solitaire. Il est tantôt conteur, tantôt chanteur, se lançant dans l’écriture de l’intime, celle de ses parents et de sa jeunesse, afin de faire ressortir les plis du passé.

La voix de Michel Rivard est toujours riche. Même à 68 ans, il n’y a eu aucune baisse de régime, ni du côté du conte, ni du côté du chant. Il interprète plusieurs chansons de son nouvel album, entre autres Tomber du ciel, Mimer l’amour, Maman Mélancholie, Le sourire immense des amoureux, Mentir en silence et Photo floue. Contrairement à la comédie musicale, la chanson vient en appui au conte qui se trouve au centre du spectacle.

© Caroline Laberge

Dans une mise en scène de Claude Poissant et accompagné par le musicien Vincent Legault, Michel Rivard raconte l’histoire d’un homme d’âge mur qui apprend que son père, lorsque celui-ci est sur le point de mourir, n’est peut-être pas son père. Déboussolé, il se met à faire enquête sur son propre passé et de sa propre identité. Il confronte sa belle-mère, la deuxième femme de son père, celle qui est la première personne qui dévoile une partie du secret. Il confronte sa mère peu avant son décès. Il confronte sa tante qui connaît peut-être le fond de l’histoire mais ne veut pas en parler.

Bref, il confronte lui-même.

Un livre-disque du même nom accompagne le spectacle.

À l’affiche chez Duceppe jusqu’au 7 décembre.

Vous pourriez aussi aimer...