un magazine web axé sur la culture d’ici

#MatPlusUltra : Tom Clancy’s Rainbow Six Extraction

Sortez moi d’ici!

Ubisoft
© Ubisoft

Par : Martial Genest

Disponible depuis le 20 janvier dernier, Tom Clancy’s Rainbow Six : Extraction est un jeu de tir à la première personne dans lequel on retrouve les membres du Rainbow Six dans un environnement  rempli de créatures inconnues.

D’entrée de jeu, on découvre qu’une sorte de créature parasitaire a surgi dans quelques endroits précis, et c’est votre mission d’en découvrir le plus possible sur ces envahisseurs, avec les opérateurs du groupe Rainbow Six, qui se joignent à l’équipe de REACT. Conceptuellement, l’idée n’est pas mauvaise, mais il y a ce sentiment de surutilisation des membres de l’élite Rainbow Six à une tout autre sauce, et cela donne l’impression que les concepteurs avaient une certaine crainte de la viabilité du projet et que la solution rapide trouvée fut d’insérer les membres de Rainbow Six. Pourtant, si on compare avec une autre franchise des studios d’Ubisoft, Tom Clancy’s The Division, qui a réussi sans cette association, bien sûr, on retrouve bien Sam Fisher de Splinter Cell dans Ghost Recon, mais encore, ce n’est que pour quelques missions. Mais le tout ne s’arrête pas à la présence des opérateurs, mais aussi, ils auront recours à une panoplie de gadgets bien propre à eux, et cette expérience durement acquise vous permettra de peaufiner ces gadgets.

Ce jeu est avant tout un jeu de coopération, donc si vous êtes à la recherche d’un jeu solo, celui-ci n’est pas pour vous. Ce qui est un peu décevant, car dernièrement, il y a eu la sortie du jeu Aliens : Fireteam Elite, qui, lui aussi, est basé sur une équipe de trois membres lors des missions. Mais le jeu offre la possibilité de faire les sorties en compagnie de deux associés totalement gérés par une intelligence artificielle, et il y a bien eu aussi Ghost Recon, dans lequel il est possible de gérer les membres de son équipe. Il y a une section solo dans le jeu, la partie d’introduction qui est présentée comme un entraînement holographique, qui donne la chance au joueur de découvrir les différents aspects du jeu, les différentes tâches pouvant être requises lors des missions, sans oublier les différents adversaires.

Côté visuel et sonore, le jeu est okay, rien de bien extraordinaire, les terrains de mission sont petits à moyens, pas de monde ouvert pour celui-ci. L’idée n’est pas mauvaise à la base, mais aussi n’est en rien révolutionnaire. Depuis l’été dernier, les attentes étaient très élevées pour ce jeu, quoique le produit final nous laisse un peu sur notre faim.

Pour les fins d’évaluation, les tests furent effectués sur la console PS5, la copie d’évaluation est une gracieuseté d’Ubisoft. Le jeu est disponible depuis le 20 janvier sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series, Google Stadia et PC Windows.

Note de 5,5/10

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email