un magazine web axé sur la culture d’ici

#MatPlusUltra : Carl-Edwin Michel

Nous sommes de retour!

 

 ©Northern Arena

Par : Martial Genest

La semaine dernière lors de ma chronique j’avait indiqué que j’avait contacté la tête dirigeante du Northern Arena, Carl-Edwin Michel pour faire suite à l’annonce de partonariat entre les Sailors Scouts et le Northern Arena et la création de Mirage Scouts. Voici donc une partie de l’entrevue.

Q. Connaissants l’équipe Sailors Scouts, ce fut une agréable surprise de voir ce partenariat enfin voir le jour, Puisqu’il y a très peu de représentation féminine dans le sport électronique, et avec les demandes d’inclusion de la société, ne serait-ce pas la meilleure façon pour le sport électronique d’être le champion de l’inclusion et promouvoir ce changement, lui donnant ainsi la reconnaissance méritée?

R.  Tu as suivi le Northern Arena depuis le début en 2016, tu sais ce que nous sommes passés à travers , les hauts et les bas et tu te souviens au début, j’ai même tenté des tournois de CSGO tout féminin et mixte, même Stéphanie Harvey avait participé, mais c’était difficile et nous devions faire plus. Il n’est pas assez de mettre une image sur Instagram et dire qu’on supporte telle ou telle cause, il faut faire des gestes concrets. Donc lorsqu’on fut contacté par une équipe féminine de R6 qui voulait compétitionner sous la bannière Mirage, je me suis dit okay, maintenant nous avons une équipe féminine, comment pousser le tout encore plus loin, j’étais en discussion avec Véronique de 2019, donc avec cet ajout, le temps semblait tout à fait opportun.

Q. La toxicité est une peste très présente sur les réseaux sociaux et le monde du jeu n’en est pas immunisé, comme plusieurs équipes professionelles font appel à un psychologue sportif pour le support mental des athlètes, est-ce que c’est quelque chose de présentement disponible pour Mirage et Mirage Scouts?

R. Exact, présentement le terme support est très important pour moi, si on retourne en arrière, Véronique et les filles auraient pu continuer ce qu’elles faisaient et le tout aurait été bien, mais ce que j’ai offert au départ est un support monétaire car tout ce qu’elles faisaient était sur une base bénévole et certaines avaient plusieurs emplois pour couvrir les coûts, donc avec ce support, il est maintenant possible pour elle de réduire le nombre d’emplois et de se concentrer sur ce qu’elles aiment faire. L’autre support est au niveau des entraîneurs et de l’équipe d’entraîneurs, l’équipe féminine de Rainbow Six, a le même groupe d’entraineur professionel que l’équipe masculine qui est présentement à Vegas. Pour en revenir à ta question sur le psychologue sportif, ce n’est pas quelque chose que nous avons dans l’équipe présentement, mais c’est quelque chose que nous voulons ajouter à notre équipe de soutien. Aussi, pour remettre le tout en perspective, j’ai fait l’acquisition de Mirage en 2019 et puis peu de temps après nous furent tous placés sur pause avec la pandémie, nous avons join la ligue nord-américaine de Rainbow Six en 2021, donc maintenant c’est plus sérieux et nous travaillons à ajouter des membres à notre équipe de soutien dans différentes sphères de l’organisation.

Q.  Comme ça va l’intégration de Mirage Scouts et Mirage?

R. Au départ le réflexe des gars fut, <<Cool une équipe de fille, elles vont faire leur truc et nous le nôtre>> Je travail présentement à changer cette façon de penser au sein de l’équipe, nous sommes une équipe et la seule différence est dans le nom.

Q. Parlant du nom comment est-ce devenu Mirage Scouts?

R. Au départ je voulais utiliser simplement le nom Mirage, pour être certain que les gens comprennent que c’est la même entité, mais nous avons remarqué qu’il y a une certaine tendance dans le sport électronique de donner un nom légèrement différent pour l’équipe féminine, pluseurs équipes utilisent une couleur en suffixe comme, CLG RED, donc je me demandais si on choisissait une autre couleur nous aussi, mais pour garder le lien avec les Sailor Scouts , pourquoi ne pas utiliser la partie Scouts du nom et en faire les Mirage Scouts, après plusieurs échanges avec Véronique, il fût décidé de garder le nom Scouts, utiliser le logo Mirage et les couleurs des Sailors Scouts pour garder le lien avec le passé. Maintenant nous sommes dans les dernières étapes pour l’intégration complète de l’équipe, incluant l’équipe de support, des réseaux sociaux et le reste dans le but d’avoir une parfaite cohésion.

Q.  Puisque tout fut placé en mode arrêt avec la pandémie, est-ce que les activités reprendront bientôt?

R. Dans les derniers mois nous avons eu beaucoup de discussions avec TELUS, qui est maintenant un de nos très gros partenaires, un peu comme Bell l’était dans le passé. Maintenant avec TELUS qui est d’un grand support et il partage la même vision. Le Northern Arenan, est trois silos sous la même ombrelle, il y en a une pour les événements et les tournois, il y a la partie production pour les émissions de télévision et la chaine Youtube The Leaderboard et maintenant l’équipe professionelle avec Mirage et Mirage Scouts dans lequel je donne beaucoup d’énergie, car j’ai un but, il peut sembler un peu chezzy , mais j’aimerais que cette équipe devienne les Canadiens de Montréal du sport électronique, plusieurs personnes ne le savent peut-être pas mais je suis de Montréal et c’est pour cela qu’il est important pour moi que l’équipe ait une présence physique au Québec.

Q. Les Scouts ont déjà une équipe d’Overwatch et avec l’addition de l’équipe de R6, Véronique me mentionnait l’ajout d’une équipe pour Valorant, y a-t-il des plans pour l’ajout d’autres équipes ou jeux, car présentement ce ne sont que des jeux de tir et l’on sait qu’il y a plus que ce type dans le sport électronique?

R. Premièrement il faut comprendre que Mirage est avant tout une équipe professionelle et que les membres doivent compétitionner à ce niveau, le coût présentement pour une franchise d’Overwatch est de 60 millions de dollars, je ne suis pas prêt pour ça, donc nous allons trouver ce qui fonctionne pour nous et dans lequel on peut être compétitif, maintenant il y a Riot Games qui est la seule firme de publication qui offre le même montant en prix pour la division masculine que féminine. Pour la Rocket League, je me disais qu’une équipe toute féminine ou mixte serait cool, mais il y a encore du travail à faire puisque les gars pensent seulement mâle, et pour changer cela, ça va prendre du temps et de l’effort.

Il y a quelques autres projets sur la planche de travail, donc gardez un oeil pour des nouvelles à venir

 

 

 

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email