“Mascara, la nuit des drags”

Le plus gros show de drag queens en Amérique du Nord

ei2idz (1)

Par Rui Da Fonsecca

Depuis plus de quinze ans, Mascara, qui a eu lieu ce samedi sur la Scène Loto-Québec du Quai Jacques-Cartier, offre un spectacle tout à fait divertissant et haut en couleur. On parle ici du plus gros show de drag queens en Amérique! Et cette année n’a pas fait exception à la règle, ce fut grandiose. Plus d’une centaine de drags, chorégraphes, danseurs, coiffeurs et maquilleurs se sont réunis afin de présenter une vingtaine de numéros plus flamboyants les uns que les autres. Pour 2013, la grande Mascara s’est inspirée des plus grands classiques des productions de Broadway, passant de prestations Bollywood à celles des plus grandes divas de la pop de l’heure.

Mais que serait Mascara sans notre chère et dévouée Mado Lamotte! Toujours aussi drôle et tordante dans ses speech, elle sait très bien comment capter l’attention du publique. Et que dire de ses costumes !!! Nous devons une main d’applaudissement à son designer Daniel Serrurier qui a su offrir à Mado vingt-deux robes tout à fait exubérantes. En effet, entre chacune des prestations de ses drag queens, Mado apparaissait sur scène avec une nouvelle robe toujours plus folle et éblouissante que la précédente, renouvelant à tout coup l’émerveillement et les applaudissements du public. Elle a su, comme à l’habitude, nous faire rire avec ces fameuses blagues sur la « culture 450 » et sur les touristes de toutes nationalités présents durant le spectacle. Puis se sont succédé les shows des drag queens. L’un des plus marquants débutant la soirée et qui soit digne des plus grandes productions de Broadway fût l’interprétation magnifique de New York, New York d’une jeune Liza Minnelli entourée d’une panoplie de danseurs. S’en suit une performance de claquette tout à fait charmante et loufoque avec nul autre que Nana à qui l’on doit déjà vingt-cinq ans de carrière et cinq ans au sein de Mascara. J’ai eu l’occasion, derrière les coulisses, de l’interviewer et de lui demander comment elle se sentait d’assister à un des plus gros show de drag queens au monde en compagnie de Mado Lamotte. Elle m’a répondu que tout cela remplissait son cœur de dragqueen tant appréciée du public. Pour elle, le Mascara est déjà un terrain connu dont le stress ne l’affecte plus, mais c’est toujours un privilège, m’a-t-elle expliqué, de travailler avec Mado Lamotte. J’ai également eu l’occasion de parler avec la fabuleuse drag queen Célinda, une fan finie de Céline Dion qui a su nous donner toute une prestation de son idole d’enfance. C’était son rêve et une demande qu’elle avait formulée à Mado d’exécuter une performance de Céline durant la Mascara. Son souhait accordé, elle a su en quelques minutes exécuter un enchaînement extraordinaire des plus grands succès de notre Céline nationale, coordonnant des changements de costumes au quart de seconde. Du vrai sport et un stress immense, m’a confié Célinda, soulagée de la réussite de sa performance.

Pour le numéro de clôture, Mascara nous a présenté un melting-pot des plus grands succès musicaux de l’heure avec chacune des drag queens ayant fait une prestation durant la soirée. L’événement fut présenté sur le quai Jacques-Cartier et ce fut une belle réussite. Je crois fortement que la Mascara de l’année prochaine nous présentera de belles surprises et si l’événement se tient encore au Vieux-Port, le plus gros show de drag queens en Amérique va continuer de prendre de l’ampleur et attirer ainsi de nouveaux adeptes.

Crédit photo: Carel Desjardins/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...