un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

Du doux aux oreilles … ou presque

TIBZ – Facebook

Par : 

Quoi qu’on en disent, la musique suit nos humeurs et teinte nos journées. Que ce soit harmonieux ou intense, nous avons besoin de paroles, de mélodies, d’instruments pour atteindre nos états d’esprits. Je vous propose aujourd’hui des nouveautés que vous pourrez découvrir et qui, je l’espère, faire parti de vos compilations à venir.

Bonne semaine à vous tous

Alicia Moffet

Alicia Moffet Lullaby

L’année qui commence en sera une de changements et d’inédit pour Alicia Moffet. Nouveau look, nouvelle musique et nouveaux projets. Plus d’un an et demi depuis la sortie de son premier album Billie Ave. L’album qui dépasse les 16,9 millions d’écoutes et a atteint le top 50 canadien sur Billboard tout comme la première place dans la catégorie album pop sur Apple musique. L’auteure-compositrice-interprète arrive avec une toute nouvelle chanson : LULLABY. Une chanson pop envoûtante, profondément ressentie et assumée, qu’elle a créée avec le réalisateur Richard Beynon (BYNON) et Dany Poppitt.

« LULLABY est comme un hymne pour moi et je pense qu’elle le sera pour beaucoup d’autres personnes. J’ai toujours été du genre à ne pas vouloir déranger en étant trop bruyante ou en disant ce que je pensais. J’ai aussi trop souvent eu l’impression que les gens ne croyaient pas en moi ou me regardaient de haut. Cette chanson est une façon de me libérer de la négativité que ces situations m’ont apportée et de tout ce que je m’imposais, en disant simplement F*ck ittttt ! » — Alicia Moffet.

Un vidéoclip de LULLABY, tourné au Salon Versailles, majestueuse salle de bal du Windsor. Cette nouvelle réalisation de JAYCEE et de l’équipe créative Moonstruhk met en scène une soirée où l’abondance, le paraître et la superficialité sont au cœur de toutes les interactions entre les invités, dans un environnement digne d’une publicité Versace. On se retrouve suivant divers personnages, aussi flamboyants que clichés, qui saisissent la chance de vanter leur succès, leurs biens matériels ou leur statut de popularité… Et, à travers cette foule agitée, Alicia évoque de manière propre ou figurée plusieurs situations inconfortables qu’elle a pu vivre et qui démontre malaise ou nonchalance devant toute cette futilité qui l’entoure. Un vidéoclip percutant qui sera disponible dès demain sur YouTube.

Rappelons qu’Alicia Moffet et ses musiciens sont attendus sur la scène du MTELUS le 23 février à 20 h pour un concert dans le cadre de Montréal en lumière. Au programme, les chansons de son premier album, des nouveautés et des surprises ! Les billets sont actuellement en vente ici

Aussi, n’oublions pas qu’en octobre dernier, Alicia Moffet lançait Billie Ave. (Unplugged), un EP de quatre chansons— Beautiful Scar, Body High, Strangers et Take Control — de son premier album, interprétées en version acoustique. Déployant sans artifices toute la vulnérabilité et la sensibilité de cette artiste unique, Billie Ave. (Unplugged) est disponible sur toutes les plateformes numériques.

TIBZ

TIBZ

Après en avoir dévoilé trois chansons au cours de la dernière année : Tout au bout du monde, un premier extrait qui cumule à ce jour 30 millions de streams, Au revoir et Bye Bye, l’auteur-compositeur-interprète français TIBZ présente son deuxième album : Tout ce qu’on laisse.

On y retrouve treize chansons originales, des pièces toutes personnelles, des titres pop accrocheurs dans la lignée du premier disque, ou encore des ballades qui touchent en plein cœur. Un album qui révèle un univers affirmé et où l’on découvre en TIBZ un parolier et un musicien aguerri qui signe la majorité des pièces de Tout ce qu’on laisse, certaines avec la complicité de collaborateurs, dont Mickaël Miro, Valentin Marceau, Hugo Lab, Jules Jaconelli et Sylvain Duthu. Treize titres inspirés, qui évoquent tour à tour l’amitié et la bienveillance, l’exil et les départs, l’amour et ses chagrins… Aussi, TIBZ offre trois duos partagés avec ses amis artistes Jérémy Frérot, Joyce Jonathan et Sylvain Duthu du groupe Boulevard des Airs.

C’est après le succès de Nation — chanson francophone la plus diffusée en radio en 2017, installée au numéro 1 pendant 17 semaines consécutives au Québec et certifiée or avec plus de 40 000 ventes au Canada ! — que TIBZ entamait la création de Tout ce qu’on laisse.

Au cours de ces dernières années, extrait après extrait, l’auteur-compositeur-interprète se dévoile, fait voyager, rassemble. Tout ce qu’on laisse, nouveau chapitre à cette belle histoire qui unit cet artiste français au public québécois, est disponible sur étiquette Musicor, sur l’ensemble des plateformes numériques.

Mirabelle

Mirabelle

Dans une boîte à souvenirs, Mirabelle a déniché de vieilles vidéocassettes datant de son enfance. Des images de ses sœurs, de ses parents, de leur chien, de leur maison. Mais en retrouvant la caméra familiale, il est devenu évident que pour le vidéoclip de Acid Rain, de nouveaux souvenirs allaient être capturés.

Mirabelle et la réalisatrice Frédérique Bérubé ont passé une journée à sillonner la Beauce natale de l’artiste afin de capter des moments de nostalgie. Une forêt aux arbres dénudés de feuilles, l’eau froide d’une rivière où se reflètent des nuages gris, un ciel pluvieux. C’est tout un monde qui est capturé par le caméscope, un univers visuel mélancolique dans lequel Mirabelle évolue.

« Acid Rain c’est la nostalgie du temps de mon enfance, de mon adolescence. De cette époque où il me semble que nous étions plus libres, où tout semblait plus simple. Je lis souvent que ma génération sera la dernière à se rappeler de la vie avant internet, sans téléphone greffé à nos mains, le visage dans l’écran. Libres de disparaître un moment. On dirait que de savoir ce que c’était avant me tiraille constamment. J’ai envie de retourner à une vie où on pouvait arriver quelque part à l’improviste, prendre la voiture et disparaître quelques heures. Où il n’y avait pas toujours ce bruit de fond. Je ne sais pas si la vie sera encore un jour aussi calme. » – Mirabelle

Acid Rain est une chanson tout en douceur qui met de l’avant la voix de l’artiste accompagnée d’une mélodie de guitare acoustique accrocheuse. C’est le deuxième single à paraître annonçant la sortie d’un EP à venir prochainement.

Vincent Vallières et Hélène Florent

Hélène Florent clip de Vincent Vallières

Vincent Vallières a dévoilé mardi le vidéoclip officiel de la chanson Elle n’entend plus battre son cœur, plus récent extrait de son album Toute beauté n’est pas perdue. Réalisé par Jeanne Leblanc, ce clip touchant met en vedette nulle autre que l’actrice Hélène Florent dans le rôle d’une femme qui vit un moment charnière de sa vie.

« Elle n’entend plus battre son cœur se veut un hommage à toutes ces femmes qui se démènent dans leur quotidien : blonde, mère, ménagère, femme d’affaires. Ces femmes guerrières qui veillent à tout et qui parfois croulent sous le poids de cette charge mentale qui pèse lourd », a expliqué Vincent Vallières par voie de communiqué.

Lancé en avril 2021, Toute beauté n’est pas perdue a été récipiendaire de l’Album de l’année – Folk au plus récent Gala de l’ADISQ. Outre Elle n’entend plus battre son cœur, le huitième disque en carrière de l’auteur-compositeur-interprète de 43 ans comprend 10 autres chansons, dont Ensemble parmi les autres, Entre les étoiles et toi, Homme de rien et Le jardin se meurt.

Le Vent du Nord

Le vent du nord

Le Vent du Nord, quintette folk/trad de renommée internationale, célèbre son 20e anniversaire avec le lancement de l’album 20 PRINTEMPS le 28 janvier. Ce groupe offre un 11e album qui fait du bien. 20 PRINTEMPS, c’est se renouveler constamment, regarder en avant et festoyer en grand. Sous le signe de l’amitié et du partage, Le Vent du Nord vous invite à découvrir douze pièces et chansons qui touchent le cœur et qui le rendent surtout plus léger.

Je vous laisse avec un avant-goût avec la pièce Ma Louise, sortie le 31 décembre dernier en grande primeur.

Le lancement international de l’album 20 PRINTEMPS se tiendra à Boston le 4 février. Le groupe présentera ensuite une tournée spéciale 20e anniversaire notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni avant de s’arrêter au Québec. La première montréalaise du nouveau spectacle se tiendra le vendredi 27 mai au Théâtre Plaza.

Avec cet album, les cinq chanteurs et multi-instrumentistes (Simon Beaudry, Nicolas Boulerice, André Brunet, Réjean Brunet et Olivier Demers) misent sur des valeurs sûres. Au cœur de ce projet : une musique de qualité supérieure, de riches harmonies vocales et ce plaisir contagieux qui se ressent autant sur disque que sur scène. Le groupe s’est inspiré de thèmes significatifs pour le choix des œuvres tirées du répertoire traditionnel et des compositions originales notamment Tour du mondeMa Louise (grande histoire d’amour) et Dans l’eau-de-vie-de-l’arbre (création sur le sirop d’érable).

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email