un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

Bonjour septembre

© Gary Légaré et Vendou – Facebook

Par:

Nous y voici, nous y voilà. Septembre avec ses rentrées. Septembre avec ses nouveautés. L’univers des arts et culture ne fait pas exception. Je vous présente, cette semaine, une panoplie de nouvelles créations qui vous en mettrons plein les oreilles.

Bonne semaine à vous tous.

Marc Dupré

© Marc Dupré

Chanson aussi touchante qu’entraînante, Tout ça pour rien lance un regard sensible sur un amour qui tangue. Elle évoque avec émotion la tendresse inébranlable et bienveillante d’un amoureux, malgré l’incertitude qui plane, les questions qui se multiplient et un silence de plus en plus lourd… Marc Dupré signe les paroles et la musique de ce nouvel extrait de l’album Où sera le monde, attendu le 29 octobre prochain.

Tout ça pour rien à rive sur les ondes quelques mois après Où sera le monde, chanson-titre du prochain disque, pièce qui a fait belle figure sur les palmarès BDS-Adulte Contemporain et comptait parmi les titres les plus vendus au Québec à sa sortie.

Appel à profiter de chaque instant de la vie, à s’étreindre le plus souvent possible, ne sachant pas ce que demain réserve, ce huitième album de l’auteur compositeur et interprète est aussi un cri d’espoir. La vie reprend doucement… on veut vivre, bouger, lâcher son fou et chanter ce bonheur avec Marc Dupré qui sera de retour sur la scène du Centre Vidéotron à Québec le 22 janvier 2022 avec un tout nouveau spectacle. Ses récentes chansons, plus grands succès, sa communion incomparable avec le public et d’autres surprises seront au programme de cette soirée unique. Les billets seront en vente sur TICKETMASTER.CA et au MARCDUPRE.COM

Lendemain de veille

© Lendemain de veille

Lendemain de veille lançait l’été en force avec leur deuxième album Le party est pogné, qui était positionné en première position des ventes ITUNES dès sa sortie. Fidèle à son auditoire et à ses origines, le groupe lance aujourd’hui le vidéoclip Gars de campagne, tournée dans leur petit village natal situé en Montérégie.

Lendemain de veille à son entourage à cœur lorsqu’il est question de faire équipe pour mieux réussir. Depuis près de 12 ans, c’est Création Webson, ami d’enfance du groupe, qui signe les  vidéoclips de Lendemain de veille. En ce qui a trait la création et la direction artistique des pochettes d’album, le mandat est entre les mains de Poule, une amie d’enfance du groupe également. Puis, pour la mise en marché et la gérance du groupe pour le deuxième album, le mandat a été confié à Lori Ethier (Via Kartel Musik) qui suit le groupe depuis près de 12 ans et qui est elle aussi native du même village en Montérégie. Comme quoi, il vaut mieux célébrer le succès en famille que seul!

Les Louanges

© Les Louanges

La rentrée culturelle peut officiellement commencer avec la sortie de Chaussée, une toute nouvelle chanson signée Les Louanges, qui paraît aujourd’hui via Bonsound. Suite logique de Pigeons lancée en avril dernier, Chaussée met la table pour un deuxième opus à paraître en 2022. Avec cette nouvelle pièce, Les Louanges va droit au but et embrasse son penchant pour la pop à l’aide de synthés vaporeux, légèrement rétro. Le chœur, qui complémente à merveille le côté groovy de la chanson, est formé de deux grandes voix du milieu artistique québécois, soit Marie-Christine Depestre et Dawn Cumberbatch (qui a travaillé avec nulle autre que Céline Dion).

Limpide et direct, autant dans la structure harmonique que dans le texte, ce nouvel extrait aborde avec franchise l’impuissance vécue au sein d’une relation tumultueuse dans laquelle on a peu de marge de manœuvre. Le clip représente les aléas de cette relation par une simple balade en voiture qui se termine tragiquement par l’éjection impromptue du protagoniste qui échoue, ensanglanté, sur la chaussée.

 

En avril 2021, Les Louanges rappliquait avec Pigeons, un single résolument sexy qui évoquait alors l’arrivée imminente des beaux jours. Présenté en primeur télévisuelle à l’émission Star Académie, ce dernier cumule maintenant plus de 500 000 écoutes sur les plateformes numériques, en plus d’avoir atteint le Top 25 des radios BDS.

SUUNS

© SUUNS

Le groupe montréalais SUUNS (Ben Shemie, Joe Yarmush et Liam O’Neill) lancait son nouvel album, The Witness, leur œuvre la plus généreuse, dépouillée et émouvante à ce jour, via Secret City Records au Canada (Joyful Noise ex. Canada).

Ils présentent un nouvel extrait/vidéoclip, The Trilogy. Un clip qui déploie des pistes vocales modifiées qui sont jumelées à des instruments qui se contorsionnent.

« Cette chanson représente la patience que nous nous sommes permis d’avoir sur The Witness, notre volonté de laisser les choses suivre leur cours sans trop pousser », explique O’Neill. « L’objectif de “The Trilogy” était d’établir un groove agréable, puis de ne rien faire d’autre, ce qui donne à la chanson un sentiment d’infinité autour duquel on peut chanter à propos de l’histoire et de l’avenir, de la complaisance et de la patience. » Le vidéoclip a été réalisé par Antoine Dasseville.

 

The Witness marque un virage inusité et ingénieux, révélant SUUNS dans son état le plus confortable et spontané. Autoproduit au cours de 2020 — une année de frictions, de solitude et de réflexion —, The Witness offre la possibilité au groupe d’aller encore plus loin dans l’exploration de leur façon de jouer/d’interpréter. Très différent du précédent album Felt, les musiciens exultent en récoltant des idées désordonnées à partir de versions démos embryonnaires.

Oli Laroche

© Oli Laroche

Déjà nostalgique de l’été? Voici le vidéoclip pour l’extrait À deux c’est mieux d’Oli Laroche, tourné dans la métropole en juin dernier par Maxime Girard. Idéal pour accompagner la rentrée, pour célébrer l’amour, l’union et le beau temps sans confinement. Soulignons que cette chanson figurera sur son prochain micro album, prévu pour l’automne.

Oli Laroche (voix, piano, synthétiseurs, batterie, percussions, arrangements, réalisation) a composé cette chanson rythmée et rayonnante en collaboration avec Jean-Vivier Lévesque (ex Groenland). On retrouve aussi les musicien.nes David Marchand (zouz, Mon doux saigneur) à la guitare, Catherine Mailloux à la voix et aux violons et Cédric Martel (Hubert Lenoir, Apophis) à la basse.

Avec cette nouvelle composition, Oli Laroche s’éloigne quelque peu du ton de ses œuvres précédentes, notamment le EP Les héritiers du grand merdier? sorti en janvier dernier, tant dans son approche musicale que poétique.

Radiant Baby

© Radiant Baby

Que ce soit avec l’éclatante Réputation ou encore l’exaltante This Dream, toutes deux dévoilées récemment, Radiant Baby promet de jeter le feu aux poudres avec son prochain album Pantomime, une œuvre bilingue dont la sortie est prévue le 24 septembre via Lisbon Lux Records. L’auteur-compositeur et interprète, qui flirte entre autres avec le néo-disco, le new wave et le glam rock sur ce nouvel album, propose aujourd’hui un troisième et dernier extrait au groove aérien: Smooth.

Radiant Baby a fait appel à Ohara Hale (Ohara, Nancy Pants) qui prête sa voix et sa plume pour cette collaboration. Au détour des couplets, le refrain chanté en français se perche en équilibre et ouvre la chanson à de nouvelles possibilités mélodiques rêveuses.

Smooth est la chanson sur l’album qui aborde le plus naïvement la thématique du fantasme au cœur du fil narratif de Pantomime. Les paroles décrivent un coup de foudre, soit ce moment où la protagoniste semble être en parfaite harmonie avec son sentiment amoureux, qui est à la fois nouveau et pur.

David Lagacé

© David Lagacé – Facebook

« ELLA c’est une ode à l’intouchable. On y découvre un personnage féminin qui par sa grâce se détache du réel et n’obéit qu’à ses propres règles. Impossible de la retenir, elle ne fait que passer et l’on ne peut qu’en être témoin. Sans le savoir, c’est aussi la chanson qui a donné naissance au projet et qui a établi la direction à emprunter pour les autres compositions de l’album. Une toune qui contrairement à mon habitude est empreinte de lumière mélangeant les guits Fuzz, la grosse synth bass, un beat de drum à la MOBY et la puissance d’une chorale Gospel féminine. »
– David Lagacé

À vous de découvrir ce premier extrait symbolise la naissance de son projet solo. Quelque chose qui se construisait depuis longtemps en lui.

Gary Légaré & Vendou & Careysize

© Gary Légaré et Vendou

Après avoir partagé les couleurs de la même équipe de hockey (CDJR) pendant des années, Gary Légaré et Vendou ont su transmettre la complicité qu’ils avaient sur la glace dans le rap sur le single collaboratif de  produit par le beatmaker et Dj Careysize. Tous les trois sont membres du groupe de rap L’Amalgame. Après le départ en solo de Vendou, c’est maintenant à Gary Légaré de se lancer en solo avec son deuxième single CDJR, en collaboration avec ses anciens bandmates.

Sur un air de flûte trap avec des kicks bien ronds et des puissantes basses mixé par Eius Echo, Gary et Vendou tiennent la route. Cette chanson évoque en quelque sorte un regard vers le passé, une fierté face au présent et un sourire en coin pour l’avenir. CDJR est le deuxième single du EP Inouï par Gary Légaré, à paraître au début de l’automne.

C’est aussi un retour pour Vendou, qui célèbre la fin du mois doux avec cette nouvelle chanson, la première après la sortie de son album Millénium en avril et plus de 20 spectacles durant l’été.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email